Parmi eux, 29 pour cent signalent avoir été aux prises avec une fuite de données dans leur organisation au cours des quatre dernières années. Dans seulement 42 pour cent des cas, l'incident a fait l'objet d'une plainte auprès des autorités compétentes.

Moins d'attention accordée à la cyber-sécurité

Dix-neuf pour cent des organisations ont été forcées de réduire leur budget IT à cause de la crise du corona. On accorde en outre moins d'attention à la cyber-sécurité au sein des organisations, selon quatorze pour cent des managers IT. De plus, 35 pour cent des responsables IT admettent que leur organisations s'est focalisée sur le réaménagement des postes de travail et ce, tant au bureau qu'à la maison, et que la cyber-sécurité en a ainsi pâti.

'Les protocoles de cyber-sécurité créés à l'attention des collaborateurs travaillant normalement au bureau, ne sont plus d'application lorsqu'on travaille chez soi. Cela rend l'organisation subitement vulnérable', déclare Mark Jenster, General Manager chez Orange Cyberdefense.

Une bonne nouvelle quand même: 43 pour cent des personnes interrogées entendent utiliser une plus grande partie du budget IT pour mettre à jour la cyber-sécurité de leur organisation.

Parmi eux, 29 pour cent signalent avoir été aux prises avec une fuite de données dans leur organisation au cours des quatre dernières années. Dans seulement 42 pour cent des cas, l'incident a fait l'objet d'une plainte auprès des autorités compétentes.Dix-neuf pour cent des organisations ont été forcées de réduire leur budget IT à cause de la crise du corona. On accorde en outre moins d'attention à la cyber-sécurité au sein des organisations, selon quatorze pour cent des managers IT. De plus, 35 pour cent des responsables IT admettent que leur organisations s'est focalisée sur le réaménagement des postes de travail et ce, tant au bureau qu'à la maison, et que la cyber-sécurité en a ainsi pâti.'Les protocoles de cyber-sécurité créés à l'attention des collaborateurs travaillant normalement au bureau, ne sont plus d'application lorsqu'on travaille chez soi. Cela rend l'organisation subitement vulnérable', déclare Mark Jenster, General Manager chez Orange Cyberdefense.Une bonne nouvelle quand même: 43 pour cent des personnes interrogées entendent utiliser une plus grande partie du budget IT pour mettre à jour la cyber-sécurité de leur organisation.