Les services d'urgence, composés essentiellement de la police, des pompiers et des ambulances, utilisent Astrid pour leurs appels vocaux. Mais les temps et les besoins changent. La demande en davantage de données et de vidéo croît et à l'avenir, l'input viendra non seulement de personnes, mais aussi de détecteurs ou de médias sociaux. eCall, l'appel d'urgence dans la voiture, est un exemple d'input IoT. "Mais il y aura aussi des captages, des commandes ou des contacts proactifs entre les incidents et le développement de l'intelligence en temps réel", explique Marc De Buyser, CEO d'Astrid, à Data News.
...