Toutes les usines du groupe aux Etats-Unis ont redémarré, ainsi que son site de production en Turquie depuis ce mercredi, selon une porte-parole de Honda interrogée par l'AFP. Au total, 11 usines du groupe ont été affectées par cette attaque survenue en début de semaine, dont cinq sites aux Etats-Unis, selon des médias japonais.

L'impact financier de ces interruptions devrait être limité, a assuré la porte-parole. Comme tous les autres constructeurs automobiles, Honda a été durement touché par la crise du coronavirus, qui l'avait forcé à mettre à l'arrêt une grande partie de son appareil productif mondial ces derniers mois.

Le groupe a accusé une chute de plus de 25% de son bénéfice net sur son exercice annuel écoulé 2019/20 clos au 31 mars, avec un déclin de 6% de ses ventes mondiales.

Toutes les usines du groupe aux Etats-Unis ont redémarré, ainsi que son site de production en Turquie depuis ce mercredi, selon une porte-parole de Honda interrogée par l'AFP. Au total, 11 usines du groupe ont été affectées par cette attaque survenue en début de semaine, dont cinq sites aux Etats-Unis, selon des médias japonais.L'impact financier de ces interruptions devrait être limité, a assuré la porte-parole. Comme tous les autres constructeurs automobiles, Honda a été durement touché par la crise du coronavirus, qui l'avait forcé à mettre à l'arrêt une grande partie de son appareil productif mondial ces derniers mois.Le groupe a accusé une chute de plus de 25% de son bénéfice net sur son exercice annuel écoulé 2019/20 clos au 31 mars, avec un déclin de 6% de ses ventes mondiales.