Ces derniers mois, le SPF Finances a à plusieurs reprises mis en garde contre de faux courriels et SMS que des fraudeurs envoient au nom de ce Service Public Fédéral. Les criminels expédient notamment des messages factices à propos de déclarations d'impôts ou de primes corona et demandent aux personnes ciblées de leur communiquer des données bancaires confidentielles.

Contrôle automatique

Les courriels suspects peuvent être transférés à suspect@safeonweb.be. Le Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB) contrôle alors automatiquement les liens et pièces jointes à ces messages. Depuis juin 2020, il est possible de remplir aussi un formulaire de contact en ligne, lorsque dans ces mails suspects, l'identité du SPF Finances est utilisée. Ce dernier vérifie alors s'il est question d'hameçonnage (phishing) ou non. En même temps, le SPF Finances en informe le CCB, afin que ces attaques puissent être bloquées.

Le parlementaire Steven Matheï: 'Malgré l'attention accrue consacrée par les médias au phénomène, les fraudeurs continuent d'envoyer de faux messages et de faire des victimes, y compris en recourant à une identité factice, comme celle du SPF Finances. Le formulaire de contact doit par conséquent être encore nettement plus connu. Tout citoyen devrait savoir directement où signaler un mail d'hameçonnage suspect au nom du SPF Finances.'

Ces derniers mois, le SPF Finances a à plusieurs reprises mis en garde contre de faux courriels et SMS que des fraudeurs envoient au nom de ce Service Public Fédéral. Les criminels expédient notamment des messages factices à propos de déclarations d'impôts ou de primes corona et demandent aux personnes ciblées de leur communiquer des données bancaires confidentielles.Les courriels suspects peuvent être transférés à suspect@safeonweb.be. Le Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB) contrôle alors automatiquement les liens et pièces jointes à ces messages. Depuis juin 2020, il est possible de remplir aussi un formulaire de contact en ligne, lorsque dans ces mails suspects, l'identité du SPF Finances est utilisée. Ce dernier vérifie alors s'il est question d'hameçonnage (phishing) ou non. En même temps, le SPF Finances en informe le CCB, afin que ces attaques puissent être bloquées.Le parlementaire Steven Matheï: 'Malgré l'attention accrue consacrée par les médias au phénomène, les fraudeurs continuent d'envoyer de faux messages et de faire des victimes, y compris en recourant à une identité factice, comme celle du SPF Finances. Le formulaire de contact doit par conséquent être encore nettement plus connu. Tout citoyen devrait savoir directement où signaler un mail d'hameçonnage suspect au nom du SPF Finances.'