Au cours du premier semestre de cette année, 207 entreprises IT belges ont déposé leur bilan. Dans la plupart des cas, il s'agissait de S.A.R.L. et d'indépendants.

L'on a récemment appris que durant les six premiers mois de 2013, 6.183 entreprises ont fait faillite dans notre pays, ce qui représente une hausse de 11 pour cent par rapport à la période correspondante de l'année dernière. Dans le secteur IT, 207 entreprises ont dû fermer leurs portes. Voilà ce qui ressort des chiffres cités par le cabinet d'informations commerciales B-Information, qui fait partie de Roularta Media Group.

Sur ces 207 entreprises IT, 136 étaient des S.P.R.L. et 22 des indépendants. La plupart des faillites ont eu lieu en Flandre (82), suivie par Bruxelles (73) et par la Wallonie (52). Plus d'une entreprise sur trois existait depuis plus de dix ans déjà.

Un quart des entreprises concernées étaient actives dans les télécommunications. Plus ou moins le même nombre travaillait dans la consultance IT. Et une petite minorité s'occupait de créer des sites web.

Au cours du premier semestre de cette année, 207 entreprises IT belges ont déposé leur bilan. Dans la plupart des cas, il s'agissait de S.A.R.L. et d'indépendants. L'on a récemment appris que durant les six premiers mois de 2013, 6.183 entreprises ont fait faillite dans notre pays, ce qui représente une hausse de 11 pour cent par rapport à la période correspondante de l'année dernière. Dans le secteur IT, 207 entreprises ont dû fermer leurs portes. Voilà ce qui ressort des chiffres cités par le cabinet d'informations commerciales B-Information, qui fait partie de Roularta Media Group. Sur ces 207 entreprises IT, 136 étaient des S.P.R.L. et 22 des indépendants. La plupart des faillites ont eu lieu en Flandre (82), suivie par Bruxelles (73) et par la Wallonie (52). Plus d'une entreprise sur trois existait depuis plus de dix ans déjà. Un quart des entreprises concernées étaient actives dans les télécommunications. Plus ou moins le même nombre travaillait dans la consultance IT. Et une petite minorité s'occupait de créer des sites web.