Oppo et OnePlus ne vendront plus de smartphones via leurs boutiques web en Allemagne. Voilà ce que révèle le site technologique The Verge. La cause en est la façon, dont les smartphones des deux marques traitent les signaux 4G et 5G. Nokia affirme que cela enfreint des brevets dont elle est détentrice. Un juge allemand vient de donner raison à Nokia. Cela signifie que les sites web allemands des deux entreprises seront adaptés et que c'en sera fini de vendre du matériel dans leurs boutiques web allemandes.

Un porte-parole de OnePlus déclare entre-temps à The Verge que Nokia exige 'une compensation déraisonnablement élevée' pour l'utilisation de ses brevets, à savoir 2,50 euros par appareil. Il ajoute qu'Oppo et OnePlus collaborent avec des acteurs en vue, afin de résoudre le problème.

Détour par des acteurs tiers

L'interruption des ventes n'aura pas d'impact sur les utilisateurs de smartphones Oppo et OnePlus vendus précédemment en Allemagne. De plus, il est possible que les nouveaux appareils des deux marques chinoises soient encore commercialisés par des acteurs tiers. Dans d'autres pays, les produits en question restent disponibles dans les magasins des deux marques. Les clients belges devaient depuis toujours passer par un distributeur externe tel un fournisseur télécom ou un magasin d'électronique.

Nokia envisage d'intenter des procès similaires à l'encontre d'Oppo et OnePLus aux Pays-Bas, en Finlande, en Espagne et en Suède. En outre, la marque de smartphone Vivo pourrait elle aussi être impliquée dans ces procès. Tout comme Oppo et OnePlus, il s'agit là d'une filiale de BBK Electronics.

En collaboration avec Dutch IT Channel

Oppo et OnePlus ne vendront plus de smartphones via leurs boutiques web en Allemagne. Voilà ce que révèle le site technologique The Verge. La cause en est la façon, dont les smartphones des deux marques traitent les signaux 4G et 5G. Nokia affirme que cela enfreint des brevets dont elle est détentrice. Un juge allemand vient de donner raison à Nokia. Cela signifie que les sites web allemands des deux entreprises seront adaptés et que c'en sera fini de vendre du matériel dans leurs boutiques web allemandes.Un porte-parole de OnePlus déclare entre-temps à The Verge que Nokia exige 'une compensation déraisonnablement élevée' pour l'utilisation de ses brevets, à savoir 2,50 euros par appareil. Il ajoute qu'Oppo et OnePlus collaborent avec des acteurs en vue, afin de résoudre le problème.L'interruption des ventes n'aura pas d'impact sur les utilisateurs de smartphones Oppo et OnePlus vendus précédemment en Allemagne. De plus, il est possible que les nouveaux appareils des deux marques chinoises soient encore commercialisés par des acteurs tiers. Dans d'autres pays, les produits en question restent disponibles dans les magasins des deux marques. Les clients belges devaient depuis toujours passer par un distributeur externe tel un fournisseur télécom ou un magasin d'électronique.Nokia envisage d'intenter des procès similaires à l'encontre d'Oppo et OnePLus aux Pays-Bas, en Finlande, en Espagne et en Suède. En outre, la marque de smartphone Vivo pourrait elle aussi être impliquée dans ces procès. Tout comme Oppo et OnePlus, il s'agit là d'une filiale de BBK Electronics.En collaboration avec Dutch IT Channel