Le réseau hospitalier précise qu'il ne s'agit pas d'une cyber-attaque. "C'est un problème ICT dont l'origine a été décelée", précise un porte-parole. "Cela n'implique pas non plus que désormais plus personne ne peut entrer ou sortir, mais nous avons bien prévenu la province que les ambulances du 100 ne pouvaient momentanément pas être reçues car le système d'enregistrement n'est plus connecté. Un patient ayant un rendez-vous planifié peut toujours venir et, pour l'instant, tout est encodé manuellement. Des scanners peuvent par exemple toujours être effectués, mais les résultats ne peuvent pas être envoyés."

Le réseau hospitalier précise qu'il ne s'agit pas d'une cyber-attaque. "C'est un problème ICT dont l'origine a été décelée", précise un porte-parole. "Cela n'implique pas non plus que désormais plus personne ne peut entrer ou sortir, mais nous avons bien prévenu la province que les ambulances du 100 ne pouvaient momentanément pas être reçues car le système d'enregistrement n'est plus connecté. Un patient ayant un rendez-vous planifié peut toujours venir et, pour l'instant, tout est encodé manuellement. Des scanners peuvent par exemple toujours être effectués, mais les résultats ne peuvent pas être envoyés."