Le piratage a été découvert samedi matin suite à des problèmes ICT dans une résidence pour personnes âgées. L'infrastructure IT a finalement pu continuer de fonctionner, mais pas mal de services furent paralysés.

Dimanche matin, la cellule de crise se réunit de nouveau pour examiner comment les services pourraient être rendus aux citoyens à partir de ce lundi. 'Grâce aux systèmes de sauvegarde que la commune de Willebroek possède et à la flexibilité des collaborateurs, la continuité des services pourra être assurée', indiquait la commune sur son site web dimanche. Il pourrait certes y avoir quelques délais administratifs lors du traitement des dossiers.

On ne sait pas encore clairement quand tout reviendra à la normale. La commune parle de quelques jours à une semaine. 'La commune et ses collaborateurs sont prêts à limiter à un minimum absolu les difficultés rencontrées par les habitants de Willebroek', affirme le bourgmestre Eddy Bevers (N-VA).

A propos d'une demande de paiement d'une rançon en bitcoins de la part des pirates, rien n'a filtré dans le message placé sur le site web communal. Samedi, Bevers avait toutefois déclaré qu'une plainte avait été déposée à la police.

'Nos experts ont été informés samedi des problèmes ICT dans la résidence pour personnes âgées', avait signalé Bevers. 'Ils découvrirent bien vite qu'il s'agissait d'une cyber-attaque.' Voilà qui explique pourquoi une plainte a été déposée à la police.

Samedi après-midi, la police de Malines-Willebroek n'avait reçu aucune information faisant état d'une cyber-attaque ayant touché d'autres communes ou des entreprises.

Le piratage a été découvert samedi matin suite à des problèmes ICT dans une résidence pour personnes âgées. L'infrastructure IT a finalement pu continuer de fonctionner, mais pas mal de services furent paralysés.Dimanche matin, la cellule de crise se réunit de nouveau pour examiner comment les services pourraient être rendus aux citoyens à partir de ce lundi. 'Grâce aux systèmes de sauvegarde que la commune de Willebroek possède et à la flexibilité des collaborateurs, la continuité des services pourra être assurée', indiquait la commune sur son site web dimanche. Il pourrait certes y avoir quelques délais administratifs lors du traitement des dossiers.On ne sait pas encore clairement quand tout reviendra à la normale. La commune parle de quelques jours à une semaine. 'La commune et ses collaborateurs sont prêts à limiter à un minimum absolu les difficultés rencontrées par les habitants de Willebroek', affirme le bourgmestre Eddy Bevers (N-VA).A propos d'une demande de paiement d'une rançon en bitcoins de la part des pirates, rien n'a filtré dans le message placé sur le site web communal. Samedi, Bevers avait toutefois déclaré qu'une plainte avait été déposée à la police.'Nos experts ont été informés samedi des problèmes ICT dans la résidence pour personnes âgées', avait signalé Bevers. 'Ils découvrirent bien vite qu'il s'agissait d'une cyber-attaque.' Voilà qui explique pourquoi une plainte a été déposée à la police.Samedi après-midi, la police de Malines-Willebroek n'avait reçu aucune information faisant état d'une cyber-attaque ayant touché d'autres communes ou des entreprises.