Les messages niant les changements climatiques ou diffusant des informations trompeuses sur le sujet seront dorénavant supprimés. Voilà ce qu'annonce Pinterest sur son site web. 'Notre nouvelle politique fait de Pinterest la seule grande plate-forme numérique à appliquer des directives clairement définies ciblant les informations tant fausses que trompeuses à propos des changements climatiques, y compris les théories du complot, au niveau du contenu et des annonces', peut-on lire dans le communiqué.

Théories du complot

Il s'agit entre autres de messages qui nient les changements climatiques ou leur impact. Les messages postés qui tentent de mettre en doute le consensus scientifique ou qui démentent l'influence humaine sur le climat, sont également visés, tout comme n'importe quel contenu faux ou trompeur sur les solutions climatiques et les phénomènes météorologiques extrêmes.

De même toutes les annonces sur la plate-forme doivent satisfaire aux nouvelles directives. Les organisations environnementales saluent la décision comme il se doit. 'La désinformation climatique sur les plates-formes numériques représente une sérieuse menace pour le soutien nécessaire en vue de résoudre la crise climatique', déclare à ce propos Michael Khoo de Friends of the Earth. 'Pinterest montre l'exemple, et nous allons continuer d'inciter toutes les plates-formes à consentir des efforts sur le plan de la transparence et de l'information.'

Les messages niant les changements climatiques ou diffusant des informations trompeuses sur le sujet seront dorénavant supprimés. Voilà ce qu'annonce Pinterest sur son site web. 'Notre nouvelle politique fait de Pinterest la seule grande plate-forme numérique à appliquer des directives clairement définies ciblant les informations tant fausses que trompeuses à propos des changements climatiques, y compris les théories du complot, au niveau du contenu et des annonces', peut-on lire dans le communiqué.Il s'agit entre autres de messages qui nient les changements climatiques ou leur impact. Les messages postés qui tentent de mettre en doute le consensus scientifique ou qui démentent l'influence humaine sur le climat, sont également visés, tout comme n'importe quel contenu faux ou trompeur sur les solutions climatiques et les phénomènes météorologiques extrêmes.De même toutes les annonces sur la plate-forme doivent satisfaire aux nouvelles directives. Les organisations environnementales saluent la décision comme il se doit. 'La désinformation climatique sur les plates-formes numériques représente une sérieuse menace pour le soutien nécessaire en vue de résoudre la crise climatique', déclare à ce propos Michael Khoo de Friends of the Earth. 'Pinterest montre l'exemple, et nous allons continuer d'inciter toutes les plates-formes à consentir des efforts sur le plan de la transparence et de l'information.'