Avec le software de Wellcentive, tout hôpital peut collecter des informations sur des groupes de patients ayant fait l'objet d'un traitement spécifique. Il s'agit en l'occurrence de rapports de soins et de données tirées du dossier électronique du patient. Il en résulte une image de la manière dont les patients poursuivent leur existence, après avoir quitté le milieu hospitalier. D'éventuels problèmes peuvent ainsi aussi être mis en évidence.

Selon Philips, cette technologie est complémentaire de sa gamme de produits destinée aux hôpitaux, laquelle est davantage orientée vers les soins individuels des patients. Wellcentive est établie à Atlanta et occupe 115 personnes. Aucun détail financier n'a été communiqué à propos du rachat annoncé ce mercredi. (ANP)