Le groupe s'est concentré pendant cette période sur la production notamment de ventilateurs pour les personnes atteintes du Covid-19, ce qui a fait bondir ses commandes de 23% à périmètre comparable.

Le chiffre d'affaires s'est établi à 4,16 milliards d'euros, soit une baisse de 2% à périmètre comparable. Philips a enregistré des nouvelles commandes notamment dans l'imagerie de diagnostic, de ventilateurs hospitaliers et de moniteurs, a-t-il indiqué dans un communiqué.

L'épidémie de "Covid-19 a considérablement affecté nos résultats ce trimestre", a déclaré le directeur général du groupe Frans van Houten, cité dans le communiqué.

"Nous investissons plus de 100 millions d'euros pour fortement accélérer nos volumes de production", a-t-il indiqué. Philips avait annoncé en janvier se séparer de son activité Appareils électroménagers afin de se concentrer sur le secteur de la santé. Sa division Santé personnelle a engrangé un chiffre d'affaires de 5,85 milliards d'euros en 2019.

"L'impact de l'épidémie de nouveau coronavirus a progressivement augmenté au cours du premier trimestre, affectant initialement nos activités en Chine et en Asie-Pacifique à partir de fin janvier, puis affectant nos activités dans le reste du monde à partir de mars", a poursuivi Frans van Houten.

Philips s'attend à ce que toutes ses zones géographiques soient affectées par les conséquences de l'épidémie au cours du deuxième trimestre.

Le groupe prévoit pour cette période une "forte baisse" des revenus dans sa branche Santé personnelle et une baisse "importante" des activités dans sa division Diagnostic et traitement.

Pour l'ensemble de l'année 2020, Philips vise une croissance "modeste" des ventes comparable et de sa marge opérationnelle (Ebita) ajustée. "Compte tenu de l'incertitude et de la volatilité actuelles, nous ne fournirons pas de directives plus spécifiques pour 2020 pour le moment", a déclaré son directeur général.

Le groupe s'est concentré pendant cette période sur la production notamment de ventilateurs pour les personnes atteintes du Covid-19, ce qui a fait bondir ses commandes de 23% à périmètre comparable. Le chiffre d'affaires s'est établi à 4,16 milliards d'euros, soit une baisse de 2% à périmètre comparable. Philips a enregistré des nouvelles commandes notamment dans l'imagerie de diagnostic, de ventilateurs hospitaliers et de moniteurs, a-t-il indiqué dans un communiqué. L'épidémie de "Covid-19 a considérablement affecté nos résultats ce trimestre", a déclaré le directeur général du groupe Frans van Houten, cité dans le communiqué. "Nous investissons plus de 100 millions d'euros pour fortement accélérer nos volumes de production", a-t-il indiqué. Philips avait annoncé en janvier se séparer de son activité Appareils électroménagers afin de se concentrer sur le secteur de la santé. Sa division Santé personnelle a engrangé un chiffre d'affaires de 5,85 milliards d'euros en 2019. "L'impact de l'épidémie de nouveau coronavirus a progressivement augmenté au cours du premier trimestre, affectant initialement nos activités en Chine et en Asie-Pacifique à partir de fin janvier, puis affectant nos activités dans le reste du monde à partir de mars", a poursuivi Frans van Houten. Philips s'attend à ce que toutes ses zones géographiques soient affectées par les conséquences de l'épidémie au cours du deuxième trimestre. Le groupe prévoit pour cette période une "forte baisse" des revenus dans sa branche Santé personnelle et une baisse "importante" des activités dans sa division Diagnostic et traitement. Pour l'ensemble de l'année 2020, Philips vise une croissance "modeste" des ventes comparable et de sa marge opérationnelle (Ebita) ajustée. "Compte tenu de l'incertitude et de la volatilité actuelles, nous ne fournirons pas de directives plus spécifiques pour 2020 pour le moment", a déclaré son directeur général.