Le Perso a été mis au point par le L'Oréal Technology Incubator. L'appareil, qui fait 165 mm de long et pèse un demi-kilo, compose en plusieurs étapes une crème cutanée basée sur l'état de la peau de l'utilisatrice/utilisateur et sur quelques autres paramètres. Dans un stade ultérieur, il pourra, selon le fabricant, créer aussi du rouge à lèvres et du fond de teint sur mesure.

Via l'appli Perso, l'utilisatrice effectue d'abord une photo de sa peau avec l'appareil de son smartphone. Le logiciel exploite alors la technologie ModiFace de L'Oréal pour analyser la peau, tout en tenant compte des rides, des taches plus sombres et de la présence de pores. L'intelligence artificielle détermine ensuite automatiquement la composition du maquillage. A cette fin, l'AI prend entre autres en considération l'état de la peau, ainsi que la qualité de l'air. Ces données, le Perso les reçoit via Breezometer, un service qui diffuse au niveau mondial des informations sur les facteurs environnementaux locaux, comme la météo, la température, le pollen, l'index UV et l'humidité de l'air ambiant. Selon L'Oréal, tous ces facteurs peuvent avoir une influence sur la peau de l'utilisatrice.

Le Perso embarque un petit moteur, qui exerce une pression sur les cassettes de maquillage du système de remplissage. Sur base des données collectées, le Perso génère une dose de make-up, qui sort ensuite du dispenseur de l'appareil. Dans le futur, le Perso pourra également fabriquer du maquillage personnalisé, notamment du rouge à lèvres, compte tenu des tendances du moment et de l'assortiment de teintes, selon L'Oréal.

Le Perso ne sortira sur le marché que dans le courant de 2021. Son prix n'est pas encore connu.

Le Perso a été mis au point par le L'Oréal Technology Incubator. L'appareil, qui fait 165 mm de long et pèse un demi-kilo, compose en plusieurs étapes une crème cutanée basée sur l'état de la peau de l'utilisatrice/utilisateur et sur quelques autres paramètres. Dans un stade ultérieur, il pourra, selon le fabricant, créer aussi du rouge à lèvres et du fond de teint sur mesure.Via l'appli Perso, l'utilisatrice effectue d'abord une photo de sa peau avec l'appareil de son smartphone. Le logiciel exploite alors la technologie ModiFace de L'Oréal pour analyser la peau, tout en tenant compte des rides, des taches plus sombres et de la présence de pores. L'intelligence artificielle détermine ensuite automatiquement la composition du maquillage. A cette fin, l'AI prend entre autres en considération l'état de la peau, ainsi que la qualité de l'air. Ces données, le Perso les reçoit via Breezometer, un service qui diffuse au niveau mondial des informations sur les facteurs environnementaux locaux, comme la météo, la température, le pollen, l'index UV et l'humidité de l'air ambiant. Selon L'Oréal, tous ces facteurs peuvent avoir une influence sur la peau de l'utilisatrice.Le Perso embarque un petit moteur, qui exerce une pression sur les cassettes de maquillage du système de remplissage. Sur base des données collectées, le Perso génère une dose de make-up, qui sort ensuite du dispenseur de l'appareil. Dans le futur, le Perso pourra également fabriquer du maquillage personnalisé, notamment du rouge à lèvres, compte tenu des tendances du moment et de l'assortiment de teintes, selon L'Oréal.Le Perso ne sortira sur le marché que dans le courant de 2021. Son prix n'est pas encore connu.