Il s'agirait des usines Mercedes situées à Rastatt et à Brème. Cette mesure a été annoncée par la direction hier mercredi. Elle entrera en vigueur demain vendredi et se prolongera au moins jusqu'à la fin de la semaine prochaine. A Brème, plus de 12.000 travailleurs sont concernés et à Rastatt 6.500 environ. Seuls ceux qui occupent des fonctions cruciales ou qui travaillent sur des 'projets stratégiques' resteront actifs.

'La situation est volatile'

Ce n'est pas la première fois que les chaînes de fabrication sont interrompues. Cela s'était déjà passé plus tôt cette année, de nouveau à cause d'une pénurie de puces. Daimler a expliqué mercredi mener des négociations avec les producteurs de puces. 'La situation est volatile', y déclare-t-on.

D'autres constructeurs automobiles tels Volkswagen et Volvo ont également dû adapter leur production en raison de la carence de puces.

Il s'agirait des usines Mercedes situées à Rastatt et à Brème. Cette mesure a été annoncée par la direction hier mercredi. Elle entrera en vigueur demain vendredi et se prolongera au moins jusqu'à la fin de la semaine prochaine. A Brème, plus de 12.000 travailleurs sont concernés et à Rastatt 6.500 environ. Seuls ceux qui occupent des fonctions cruciales ou qui travaillent sur des 'projets stratégiques' resteront actifs.Ce n'est pas la première fois que les chaînes de fabrication sont interrompues. Cela s'était déjà passé plus tôt cette année, de nouveau à cause d'une pénurie de puces. Daimler a expliqué mercredi mener des négociations avec les producteurs de puces. 'La situation est volatile', y déclare-t-on.D'autres constructeurs automobiles tels Volkswagen et Volvo ont également dû adapter leur production en raison de la carence de puces.