Tink existe depuis 2012 et agrège les données de banques européennes pour des acteurs externes. Elle se base ainsi sur la directive PSD2, une mesure européenne qui donne à des acteurs externes accès aux données bancaires et permet du coup que vous puissiez effectuer vos paiements ou accéder à votre compte en banque via une appli extérieure.

En février déjà, Tink avait recueilli 56 millions d'euros, notamment de la part de la néerlandaise ABN Amro. C'est à ce moment que l'entreprise annonça également son extension en Belgique notamment.

Grâce à ce nouvel investissement, Tink entend accroître son équipe et se connecter à davantage de banques encore. Aujourd'hui, l'entreprise occupe, à l'entendre, 150 personnes.