La jeune pousse anversoise Bonsai est une institution neutre sur le plan bancaire, accréditée par la Banque Nationale de Belgique et co-fondée par Peter Op de Beeck. Son appli de paiement Paybonsai veille à ce que par tranche de dix paiements effectués via le service, un arbre soit planté. Récemment, le cap des 110.000 arbres plantés a ainsi été franchi.

Aujourd'hui, l'appli compte plus de 90.000 utilisateurs actifs qui, selon Bonsai, permettent conjointement d'économiser quelque 1.300 tonnes de CO2 par an. L'ambition est de planter vingt millions d'arbres d'ici 2025.

Partenariats

Outre Apple Pay, via l'iPhone ou l'Apple Watch, Paibonsai autorise aussi les paiements par le truchement de Google Pay. ''L'appli est actuellement le seul service non-bancaire autorisant les deux systèmes en Belgique', peut-on lire dans un communiqué de presse. La startup mise aussi pleinement sur les partenariats. En témoigne le festival SMA(A)K, que Paybonsai utilise comme méthode de paiement unique.

Update: un lecteur fait observer qu'en tant qu'utilisateur iOS belge, il est depuis assez longtemps déjà possible d'utiliser Apple Pay 'de manière indépendante de la banque' via le service Curve. Voici la réaction intégrale que nous avons reçue de Paybonsai à ce propos: 'C'est là une remarque très pertinente. La primeur ici, c'est qu'il est possible avec Paybonsai d'associer directement un compte en banque. De ce fait, il ne faut plus télécharger que bonsai et effectuer les étapes requises pour pouvoir payer partout. Chez Curve, non n'associe pas de comptes, mais des cartes. Or la plupart des cartes belges ne sont malheureusement pas compatibles avec Curve, uniquement les cartes de paiement.'

La jeune pousse anversoise Bonsai est une institution neutre sur le plan bancaire, accréditée par la Banque Nationale de Belgique et co-fondée par Peter Op de Beeck. Son appli de paiement Paybonsai veille à ce que par tranche de dix paiements effectués via le service, un arbre soit planté. Récemment, le cap des 110.000 arbres plantés a ainsi été franchi.Aujourd'hui, l'appli compte plus de 90.000 utilisateurs actifs qui, selon Bonsai, permettent conjointement d'économiser quelque 1.300 tonnes de CO2 par an. L'ambition est de planter vingt millions d'arbres d'ici 2025.Outre Apple Pay, via l'iPhone ou l'Apple Watch, Paibonsai autorise aussi les paiements par le truchement de Google Pay. ''L'appli est actuellement le seul service non-bancaire autorisant les deux systèmes en Belgique', peut-on lire dans un communiqué de presse. La startup mise aussi pleinement sur les partenariats. En témoigne le festival SMA(A)K, que Paybonsai utilise comme méthode de paiement unique.Update: un lecteur fait observer qu'en tant qu'utilisateur iOS belge, il est depuis assez longtemps déjà possible d'utiliser Apple Pay 'de manière indépendante de la banque' via le service Curve. Voici la réaction intégrale que nous avons reçue de Paybonsai à ce propos: 'C'est là une remarque très pertinente. La primeur ici, c'est qu'il est possible avec Paybonsai d'associer directement un compte en banque. De ce fait, il ne faut plus télécharger que bonsai et effectuer les étapes requises pour pouvoir payer partout. Chez Curve, non n'associe pas de comptes, mais des cartes. Or la plupart des cartes belges ne sont malheureusement pas compatibles avec Curve, uniquement les cartes de paiement.'