Cormier travaille depuis 2001 pour Red Hat et est au sein de l'entreprise entre autres la force motrice du passage au modèle d'abonné. Sous sa direction, l'entreprise a effectué 25 rachats et a évolué du rôle d'acteur Linux pur à celui de firme de services étendue sur base de la technologie open source. Il était jusqu'à présent executive vicepresident Engineering

Le nouveau CEO succède donc à Jim Whitehurst, qui est depuis peu président chez IBM. Il y remplace Arvind Krishna, qui deviendra bientôt le CEO d'IBM. En outre, Whitehurst reste président de Red Hat. IBM avait repris Red Hat fin 2018 pour 34 milliards de dollars.

Cormier travaille depuis 2001 pour Red Hat et est au sein de l'entreprise entre autres la force motrice du passage au modèle d'abonné. Sous sa direction, l'entreprise a effectué 25 rachats et a évolué du rôle d'acteur Linux pur à celui de firme de services étendue sur base de la technologie open source. Il était jusqu'à présent executive vicepresident EngineeringLe nouveau CEO succède donc à Jim Whitehurst, qui est depuis peu président chez IBM. Il y remplace Arvind Krishna, qui deviendra bientôt le CEO d'IBM. En outre, Whitehurst reste président de Red Hat. IBM avait repris Red Hat fin 2018 pour 34 milliards de dollars.