Plusieurs analystes indiquent que Nokia serait le candidat acheteur le plus sérieux. L'actuelle direction de Palm accorderait cependant la préférence à un rachat par des bailleurs de capitaux à risque. Il y en a deux dans la course: Texas Pacific Buyers et Silver Lake Partners.Selon les rumeurs, l'intérêt du fabricant de GSM Motorola pour Palm aurait surtout pour but de couper l'herbe sous le pied de Nokia. Précédemment, Palm avait fait appel à la banque d'investissements Morgan Stanley "pour explorer certaines options stratégiques", ce qui sous-entend souvent une vente. Le fabricant de PDA et de téléphones intelligents est depuis quelque temps déjà aux prises avec des ventes et un chiffre d'affaires décevants. Palm présente aujourd'hui même ses chiffres annuels et en dira sans doute plus long sur la reprise.

Plusieurs analystes indiquent que Nokia serait le candidat acheteur le plus sérieux. L'actuelle direction de Palm accorderait cependant la préférence à un rachat par des bailleurs de capitaux à risque. Il y en a deux dans la course: Texas Pacific Buyers et Silver Lake Partners.Selon les rumeurs, l'intérêt du fabricant de GSM Motorola pour Palm aurait surtout pour but de couper l'herbe sous le pied de Nokia. Précédemment, Palm avait fait appel à la banque d'investissements Morgan Stanley "pour explorer certaines options stratégiques", ce qui sous-entend souvent une vente. Le fabricant de PDA et de téléphones intelligents est depuis quelque temps déjà aux prises avec des ventes et un chiffre d'affaires décevants. Palm présente aujourd'hui même ses chiffres annuels et en dira sans doute plus long sur la reprise.