Orange risque bien d'être le grand perdant de cet accord entre Proximus et DPG Media. Le groupe médiatique flamand louait en effet de la capacité de réseau à Orange pour les 335.000 clients de Mobile Vikings et de sa marque soeur Jim Mobile. Ceux-ci devraient déménager chez Proximus une fois la vente réalisée.

Dans une réponse écrite, Orange Belgique déclare que l'impact sur sa coopération avec Mobile Vikings n'est pas encore connu car la vente doit encore être approuvée par les autorités de la concurrence. "Une solution appropriée sera préparée et élaborée d'ici là", déclare l'entreprise.

Mobile Vikings, créé à Hasselt en 2007, est particulièrement populaire auprès des jeunes. Il s'agit d'un MVNO (mobile virtual network operator), un opérateur de télécommunications qui ne possède pas son propre réseau mais le loue à un autre acteur. Pour l'instant, Mobile Vikings le fait chez Orange, mais il passera donc chez Proximus à l'avenir. Ce ne sera cependant pas encore le cas l'année prochaine. La réalisation des premières synergies est prévue pour le premier semestre 2022, indique-t-on chez Proximus.

La marque de télécoms est arrivée dans le giron de DPG Media il y a cinq ans, lors du rachat de Base par Telenet. En raison de la fusion de ces deux derniers, il ne serait alors resté plus que trois grands opérateurs de téléphonie mobile au lieu de quatre. Afin de faire approuver l'acquisition par la Commission européenne, Mobile Vikings, filiale de Base, avait dès lors été cédé.

Orange risque bien d'être le grand perdant de cet accord entre Proximus et DPG Media. Le groupe médiatique flamand louait en effet de la capacité de réseau à Orange pour les 335.000 clients de Mobile Vikings et de sa marque soeur Jim Mobile. Ceux-ci devraient déménager chez Proximus une fois la vente réalisée.Dans une réponse écrite, Orange Belgique déclare que l'impact sur sa coopération avec Mobile Vikings n'est pas encore connu car la vente doit encore être approuvée par les autorités de la concurrence. "Une solution appropriée sera préparée et élaborée d'ici là", déclare l'entreprise.Mobile Vikings, créé à Hasselt en 2007, est particulièrement populaire auprès des jeunes. Il s'agit d'un MVNO (mobile virtual network operator), un opérateur de télécommunications qui ne possède pas son propre réseau mais le loue à un autre acteur. Pour l'instant, Mobile Vikings le fait chez Orange, mais il passera donc chez Proximus à l'avenir. Ce ne sera cependant pas encore le cas l'année prochaine. La réalisation des premières synergies est prévue pour le premier semestre 2022, indique-t-on chez Proximus.La marque de télécoms est arrivée dans le giron de DPG Media il y a cinq ans, lors du rachat de Base par Telenet. En raison de la fusion de ces deux derniers, il ne serait alors resté plus que trois grands opérateurs de téléphonie mobile au lieu de quatre. Afin de faire approuver l'acquisition par la Commission européenne, Mobile Vikings, filiale de Base, avait dès lors été cédé.