Il est question ici d'un contrat pluriannuel conclu entre Out of Use et Febelauto, aux termes duquel Out of Use récoltera dans les garages les batteries hors d'usage sécurisées ou non de 42 marques automobiles.

Ouf of Use se concentre depuis des années déjà sur le désassemblage, la destruction et le recyclage de pièces électroniques usées. L'entreprise a notamment Smals comme client.

"Les batteries ne pouvant être transportées de manière sûre (aussi appelées batteries critiques) sont hautement enflammables", déclare Mark Adriaenssens, directeur d'Out Of Use. "Voilà pourquoi nous les recueillons dans des containers spéciaux équipés de matériau ignifuge. Dans notre entrepôt de Beringen, nous stockons temporairement les batteries en question dans un autre conteneur spécial de 40 pieds (12,2 mètres) muni de soupapes anti-surpression, d'un équipement d'extinction d'incendie redondant et d'un réceptacle d'eau servant à éteindre le feu."

. © Out of Use

Actuellement, cela ne concerne encore que 78 batteries récoltées, mais en raison de l'augmentation des voitures électriques et hybrides, ce nombre croîtra probablement nettement dans les années à venir. Chez Out of Use, on déclare investir aujourd'hui dans des autorisations, infrastructures, containers de transport et de stockage pour batteries.

"Après le stockage temporaire, les batteries sont triées pour permettre autant que possible leur réutilisation, que ce soit pour le même usage ou pour une application différente (comme le stockage d'énergie). Les batteries non-réutilisables sont alors conditionnées pour être transportées vers des firmes de recyclage spécialisées, où elles seront transformées en matériaux secondaires", conclut Adriaenssens.

. © Out of Use