La semaine dernière, l'entreprise IT a été accusée de fraude dans le programme TV néerlandais Zembla. Elle aurait reçu notamment de la part d'un fonctionnaire des documents internes qui l'ont aidée à décrocher certaines commandes. L'affaire a été éventée via un dénonciateur qui a dévoilé des plans et courriels internes de l'entreprise.

Ordina enquête elle-même sur cette affaire et déclare que "dans certains cas, il est question d'un comportement inadéquat d'un nombre restreint de personnes". Dans deux cas spécifiques, des infos confidentielles ont été partagées et dans un troisième cas, un courriel a été retiré du dossier 'sent items', ce qui laisse supposer un contenu sensible de ce dernier. Il y a également eu des contacts informels entre un collaborateur d'Ordina et quelqu'un qui était impliqué dans une adjudication et ce, même si, selon l'entreprise, il n'est pas certain que des irrégularités aient été commises.

Mais Ordina déclare également qu'elle n'admet pas la façon dont Zembla l'a présentée. L'on y suggérait que des irrégularités y étaient systématiquement constatées. En outre, toutes ces affaires remontent à la période 2005-2009, alors qu'entre-temps, un nouveau conseil d'administration est en place, qui promet d'accorder toute son attention à ce genre de situations.