Trabbia a tenu ces propos lors d'un événement organisé par Orange et consacré à l'avenir des services de médias. Et d'évoquer le passage de la TV traditionnelle aux acteurs 'over-the-top' (OTT) tels Netflix, Amazon ou YouTube et la manière dont les chaînes locales pourraient y réagir.

Trabbia a saisi l'occasion pour signaler que son entreprise est tout à fait prête à aider les chaînes locales à rendre ainsi leurs programmes disponibles. Aujourd'hui, ils transitent surtout via le réseau câblé (comme Telenet) ou via IPTV (Proximus). Trabbia verrait bien une libération des stations de ce système pour en arriver à une offre 'broadband-only'.

"Certains clients veulent encore et toujours 'the full monty' combinant la TV et l'internet, mais en Belgique, il y a aussi un besoin d'une offre 'broadband-only'", a déclaré Trabbia durant son discours. "Ces clients bénéficient d'une imposante offre haut débit agrémentée de contenu OTT. Ils ont ainsi accès aux contenus de Netflix et d'Amazon, mais nous devons aussi leur donner accès à du contenu local (des émissions de maisons de production ou de chaînes belges, ndlr)."

"C'est aussi important pour Orange, et nous souhaitons supporter les chaînes à cet égard. Elles ne doivent pas faire une fixation sur l'argent, mais sur le client." (...) "Ce que nous voulons leur proposer, mais aussi aux clients, c'est une facilité. Nous ne voulons pas intégrer le contenu verticalement, comme le font les entreprises du câble (Telenet, ndlr). Nous n'allons pas acheter des chaînes, mais conclure des partenariats et les aider à accéder aux clients, de manière numérique et 'over the top'. Nous sommes prêts pour cela."

Une enquête nous apprend qu'il s'agit surtout d'une idée pour l'instant. Il n'y a actuellement aucune négociation avec les chaînes en vue de mettre en oeuvre une telle offre. En même temps, il nous faut aussi faire observer que certaines chaînes rendent dès à présent leur offre disponible, mais il s'agit à chaque fois d'initiatives individuelles.

Trabbia lance évidemment son appel dans l'intérêt non seulement des chaînes, mais aussi des téléspectateurs. Pour son offre TV, Orange dépend de Telenet en Flandre par exemple. Mais si l'opérateur réussit à associer rapidement en ligne les chaînes wallonnes et flamandes, et si le client y trouve son compte, Orange pourrait devenir plus indépendant de la concurrence et proposer du contenu local à sa clientèle.