Orange Belgium constate que la Conférence des régulateurs des communications électroniques (CRC), qui regroupe l'Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT) et les trois régulateurs médias (CSA, Medienrat et VRM), a modifié de manière significative le projet de proposition de la mi-2019 dans leur projet tarifaire.

"Orange Belgium constate que les régulateurs belges ont modifié de manière significative le projet de proposition de la mi-2019", signale l'opérateur, qui après analyse préliminaire de ce projet modifié relève que "la plupart des tarifs de gros augmentent de manière plus ou moins substantielle par rapport au projet de décision de juillet 2019, ce qui conduit à des tarifs de gros dépassant clairement le niveau des 'redevances équitables'".

Orange Belgium regrette dès lors "le changement majeur survenu dans la méthodologie de recouvrement des coûts, qui conduit à compenser de façon trop significative les coûts réels des réseaux câblés". L'entreprise insiste dans son communiqué sur le fait que "des tarifs de gros raisonnables pour l'accès au câble sont essentiels pour garantir une offre internet et TV plus pérenne".

La Commission européenne se positionnera au début du mois de mai 2020 et les régulateurs belges devront alors intégrer d'éventuels commentaires dans leur décision finale.

Orange Belgium constate que la Conférence des régulateurs des communications électroniques (CRC), qui regroupe l'Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT) et les trois régulateurs médias (CSA, Medienrat et VRM), a modifié de manière significative le projet de proposition de la mi-2019 dans leur projet tarifaire. "Orange Belgium constate que les régulateurs belges ont modifié de manière significative le projet de proposition de la mi-2019", signale l'opérateur, qui après analyse préliminaire de ce projet modifié relève que "la plupart des tarifs de gros augmentent de manière plus ou moins substantielle par rapport au projet de décision de juillet 2019, ce qui conduit à des tarifs de gros dépassant clairement le niveau des 'redevances équitables'".Orange Belgium regrette dès lors "le changement majeur survenu dans la méthodologie de recouvrement des coûts, qui conduit à compenser de façon trop significative les coûts réels des réseaux câblés". L'entreprise insiste dans son communiqué sur le fait que "des tarifs de gros raisonnables pour l'accès au câble sont essentiels pour garantir une offre internet et TV plus pérenne".La Commission européenne se positionnera au début du mois de mai 2020 et les régulateurs belges devront alors intégrer d'éventuels commentaires dans leur décision finale.