Le centre sera gratuit et ouvert à tous et favorisera l'apprentissage à l'aide de projets concrets, de formations, d'ateliers et de conférences accessibles à tous, avec ou sans qualification, étudiants comme demandeurs d'emploi. Un écosystème complet y a été développé pour acquérir des compétences numériques, tester et mettre au point des projets réels, avec ensuite la possibilité d'accélérer la réalisation de projets entrepreneuriaux concrets.

Xavier Pichon, le CEO d'Orange, espère y former plus de 600 personnes cette année. Les cours porteront sur le développement web, la cybersécurité ou l'intelligence artificielle, entre autres, à différents niveaux. Il ambitionne aussi de développer des initiatives similaires dans d'autres villes du pays.

Ce Digital Center a été créé grâce à un soutien fédéral de 2 millions d'euros, auxquels s'ajoute un million investi par l'opérateur. "La lutte contre la fracture numérique est une priorité absolue pour moi", a justifié Petra De Sutter, rappelant que quatre Belges sur dix sont actuellement menacés d'exclusion numérique. Une problématique encore davantage mise en évidence par la crise du Covid et l'importance des nouvelles technologies. "Ce chiffre est inacceptable. Nous ne voulons laisser personne de côté. C'est pourquoi nous investissons un total de 6 millions d'euros dans des projets qui permettent de réduire le fossé."

Le groupe français Orange s'est engagé à ouvrir un centre numérique dans tous les pays où il est présent d'ici 2025. La Pologne, l'Espagne et le Luxembourg suivront ainsi d'ici la fin 2022.

Le centre sera gratuit et ouvert à tous et favorisera l'apprentissage à l'aide de projets concrets, de formations, d'ateliers et de conférences accessibles à tous, avec ou sans qualification, étudiants comme demandeurs d'emploi. Un écosystème complet y a été développé pour acquérir des compétences numériques, tester et mettre au point des projets réels, avec ensuite la possibilité d'accélérer la réalisation de projets entrepreneuriaux concrets.Xavier Pichon, le CEO d'Orange, espère y former plus de 600 personnes cette année. Les cours porteront sur le développement web, la cybersécurité ou l'intelligence artificielle, entre autres, à différents niveaux. Il ambitionne aussi de développer des initiatives similaires dans d'autres villes du pays.Ce Digital Center a été créé grâce à un soutien fédéral de 2 millions d'euros, auxquels s'ajoute un million investi par l'opérateur. "La lutte contre la fracture numérique est une priorité absolue pour moi", a justifié Petra De Sutter, rappelant que quatre Belges sur dix sont actuellement menacés d'exclusion numérique. Une problématique encore davantage mise en évidence par la crise du Covid et l'importance des nouvelles technologies. "Ce chiffre est inacceptable. Nous ne voulons laisser personne de côté. C'est pourquoi nous investissons un total de 6 millions d'euros dans des projets qui permettent de réduire le fossé."Le groupe français Orange s'est engagé à ouvrir un centre numérique dans tous les pays où il est présent d'ici 2025. La Pologne, l'Espagne et le Luxembourg suivront ainsi d'ici la fin 2022.