Orange est depuis 2004 déjà le partenaire de la SNCB en matière de connectivité, et ce contrat est à présent prolongé de huit autres années. L'entreprise publique représente aujourd'hui un demi-million de minutes d'appel, 2,2 millions de SMS et 15 téraoctets de données par mois. Il s'agit ainsi d'un des volumineux contrats télécoms du pays.

La valeur du contrat n'a pas été formellement communiquée, mais Data News a réussi à savoir que l'adjudication de la SNCB avait été établie à un peu plus de 24 millions d'euros. Deux acteurs ont remis une offre et c'est la moins chère qui a été choisie. Finalement, c'est donc Orange qui l'a emporté pour une valeur contractuelle de 10.365.332,45 millions d'euros hors TVA.

'Nous sommes particulièrement fiers du pouvoir poursuivre l'excellent travail que nous avons déjà accompli en matière de connectivité pour la SNCB', déclare Werner De Laet, en charge du département B2B d'Orange.

'Cette prolongation de contrat confirme la confiance existant entre les deux entreprises et ouvre la porte à de nouveaux projets, où il y aura une capitalisation sur l'expérience d'Orange Belgium dans de nombreux domaines importants comme l'IoT, l'analytique de données et, dans un proche avenir, aussi l'utilisation B2B de la technologie 5G.'

Fixe, mobile, personnel et machines

Le contrat porte tant sur la connectivité fixe (téléphonie, internet fixe) que sur les services mobiles. Pensons ici aux tablettes, smartphones et montres connectées pour les accompagnateurs de train et les conducteurs, mais aussi aux écrans, machines de distribution et solutions de parking intelligentes.

Le matériel roulant de la SNCB est aujourd'hui également connecté. C'est ainsi que chaque locomotive embarque une puce de surveillance 24/7, où la position est transmise en temps réel.

En 2018, la SNCB avait encore attribué un juteux contrat à Proximus et à TCS, mais qui portait surtout sur les services IT dans l'optique de la numérisation. Le contrat conclu avec Orange concerne essentiellement la mise à disposition de la connectivité fixe et mobile.

Orange est depuis 2004 déjà le partenaire de la SNCB en matière de connectivité, et ce contrat est à présent prolongé de huit autres années. L'entreprise publique représente aujourd'hui un demi-million de minutes d'appel, 2,2 millions de SMS et 15 téraoctets de données par mois. Il s'agit ainsi d'un des volumineux contrats télécoms du pays.La valeur du contrat n'a pas été formellement communiquée, mais Data News a réussi à savoir que l'adjudication de la SNCB avait été établie à un peu plus de 24 millions d'euros. Deux acteurs ont remis une offre et c'est la moins chère qui a été choisie. Finalement, c'est donc Orange qui l'a emporté pour une valeur contractuelle de 10.365.332,45 millions d'euros hors TVA.'Nous sommes particulièrement fiers du pouvoir poursuivre l'excellent travail que nous avons déjà accompli en matière de connectivité pour la SNCB', déclare Werner De Laet, en charge du département B2B d'Orange.'Cette prolongation de contrat confirme la confiance existant entre les deux entreprises et ouvre la porte à de nouveaux projets, où il y aura une capitalisation sur l'expérience d'Orange Belgium dans de nombreux domaines importants comme l'IoT, l'analytique de données et, dans un proche avenir, aussi l'utilisation B2B de la technologie 5G.'Fixe, mobile, personnel et machinesLe contrat porte tant sur la connectivité fixe (téléphonie, internet fixe) que sur les services mobiles. Pensons ici aux tablettes, smartphones et montres connectées pour les accompagnateurs de train et les conducteurs, mais aussi aux écrans, machines de distribution et solutions de parking intelligentes.Le matériel roulant de la SNCB est aujourd'hui également connecté. C'est ainsi que chaque locomotive embarque une puce de surveillance 24/7, où la position est transmise en temps réel.En 2018, la SNCB avait encore attribué un juteux contrat à Proximus et à TCS, mais qui portait surtout sur les services IT dans l'optique de la numérisation. Le contrat conclu avec Orange concerne essentiellement la mise à disposition de la connectivité fixe et mobile.