Oracle a vu son résultat d'exploitation baisser à quelque 1,8 milliard de dollars contre quasiment 2,2 milliards de dollars l'année dernière. Ses rentrées ont, elles, régressé de pratiquement 2 pour cent à 8,5 milliards de dollars.

Oracle a vendu moins de nouvelles licences software, tout en insistant sur le fait qu'elle a grandement pâti du cours élevé du dollar. Si l'on ne tenait pas compte des effets des cours de change, il serait question d'une croissance du chiffre d'affaires.

Entrée sur de nouveaux marchés

Le groupe tente depuis quelque temps déjà de se diversifier en fournissant des services via internet. Selon les spécialistes, ce pas accompli vers le nuage permet à l'entreprise de faire son entrée sur de nouveaux marchés. Oracle a aussi vu progresser fortement son chiffre d'affaires issu des services 'cloud'. Mais cela a mis du coup sous pression les marchés traditionnels d'Oracle, dont la vente de licences software pour les systèmes professionnels par exemple.

Source: Automatiseringgids.