Avec Oracle SQL Developer Release 1.1, les développeurs pourront créer des 'front-ends' pour des applications de bases de données, reposant non seulement sur Oracle, mais acceptant également Microsoft SQL Server, Microsoft Access ou MySQL. La possibilité de se connecter à ces systèmes alternatifs constitue le préambule à une fonction baptisée 'Migration Workbench Extension' qui fera son apparition avec Oracle SQL Developer 2.0. Cette fonction est conçue pour faciliter la migration d'une plate-forme de base de données tierce vers Oracle: tout logiciel non développé avec SQL Developer doit en effet être aisément converti de et vers les divers systèmes de support. Comme l'accessibilité de l'information est de plus en plus importante dans la gestion des entreprises, d'autres fonctions sont en outre prévues afin de générer des rapports de manière assez simple. Oracle SQL Developer 2.0 est attendu dans le courant de 2007, mais la version actuelle peut déjà être t[éléchargée] sur l'Oracle Technology Network.

Avec Oracle SQL Developer Release 1.1, les développeurs pourront créer des 'front-ends' pour des applications de bases de données, reposant non seulement sur Oracle, mais acceptant également Microsoft SQL Server, Microsoft Access ou MySQL. La possibilité de se connecter à ces systèmes alternatifs constitue le préambule à une fonction baptisée 'Migration Workbench Extension' qui fera son apparition avec Oracle SQL Developer 2.0. Cette fonction est conçue pour faciliter la migration d'une plate-forme de base de données tierce vers Oracle: tout logiciel non développé avec SQL Developer doit en effet être aisément converti de et vers les divers systèmes de support. Comme l'accessibilité de l'information est de plus en plus importante dans la gestion des entreprises, d'autres fonctions sont en outre prévues afin de générer des rapports de manière assez simple. Oracle SQL Developer 2.0 est attendu dans le courant de 2007, mais la version actuelle peut déjà être t[éléchargée] sur l'Oracle Technology Network.