C'est en 2011 qu'Oracle prit la décision d'arrêter de produire un logiciel destiné au processeur Itanium de HP. Selon l'entreprise, Intel aurait déclaré à l'époque que la puce était en fin de vie et qu'elle voulait se focaliser sur le microprocesseur x86.

Mais d'après HP, il existait un accord passé avec Oracle, aux termes duquel le processeur Itanium devait encore et toujours être supporté. C'est parce qu'Oracle n'a pas tenu ses engagements que le processeur est devenu désuet, indique l'agence Reuters.

En 2012 déjà, l'existence du contrat avait été confirmée lors d'un premier procès. Aujourd'hui, un jury a décidé que HP devait être indemnisé. Oracle va faire appel de ce jugement. Après celui prononcé en 2012, l'entreprise avait déclaré avoir relancé la production.

C'est en 2011 qu'Oracle prit la décision d'arrêter de produire un logiciel destiné au processeur Itanium de HP. Selon l'entreprise, Intel aurait déclaré à l'époque que la puce était en fin de vie et qu'elle voulait se focaliser sur le microprocesseur x86.Mais d'après HP, il existait un accord passé avec Oracle, aux termes duquel le processeur Itanium devait encore et toujours être supporté. C'est parce qu'Oracle n'a pas tenu ses engagements que le processeur est devenu désuet, indique l'agence Reuters.En 2012 déjà, l'existence du contrat avait été confirmée lors d'un premier procès. Aujourd'hui, un jury a décidé que HP devait être indemnisé. Oracle va faire appel de ce jugement. Après celui prononcé en 2012, l'entreprise avait déclaré avoir relancé la production.