La collaboration avec Microsoft Azure est une extension d'une coopération précédente en cours depuis le mois de juin aux Etats-Unis. Il en résulte que les charges de travail peuvent être déplacées de manière fluide entre Azure et les Oracle cloud areas au sein de l'UE. Un site d'interconnexion 'cloud' est aussi prévu à Amsterdam.

Oracle a fait cette annonce lors d'OpenWorld à Londres, où l'entreprise a présenté aussi une Cloud Data Science Platform. Celle-ci regroupe sept services en vue de créer, d'enrichir, de trouver, d'organiser et de cataloguer des données. Voilà qui devrait rendre plus efficient le travail des spécialistes des données en apprentissage machine.

Il s'agit entre autres de machines virtuelles pour la science des données, d'Oracle Cloud SQL for SQL Queries sur data en HDFS, de Hive, de Kafka, de NoSQL et d'Object Storage, un service de données massives (big data) avec Cloud Hadoop Implementation et un autre pour déployer des applications Apache Spark sans infrastructure, ainsi que des capacités d'apprentissage machine dans la base de données autonome d'Oracle.

Enfin, on a également eu droit à l'annonce de cinq nouvelles cloud areas pour Generation 2 d'Oracle: Australie, Japon, Canada, Pays-Bas et Arabie Saoudite. Voilà qui porte aujourd'hui leur total à 21. Et fin 2020, il y en aura 36. En Europe, il y avait entre autres déjà Francfort, Zurich et deux régions en Grande-Bretagne (dont une pour les services publics).

La collaboration avec Microsoft Azure est une extension d'une coopération précédente en cours depuis le mois de juin aux Etats-Unis. Il en résulte que les charges de travail peuvent être déplacées de manière fluide entre Azure et les Oracle cloud areas au sein de l'UE. Un site d'interconnexion 'cloud' est aussi prévu à Amsterdam.Oracle a fait cette annonce lors d'OpenWorld à Londres, où l'entreprise a présenté aussi une Cloud Data Science Platform. Celle-ci regroupe sept services en vue de créer, d'enrichir, de trouver, d'organiser et de cataloguer des données. Voilà qui devrait rendre plus efficient le travail des spécialistes des données en apprentissage machine.Il s'agit entre autres de machines virtuelles pour la science des données, d'Oracle Cloud SQL for SQL Queries sur data en HDFS, de Hive, de Kafka, de NoSQL et d'Object Storage, un service de données massives (big data) avec Cloud Hadoop Implementation et un autre pour déployer des applications Apache Spark sans infrastructure, ainsi que des capacités d'apprentissage machine dans la base de données autonome d'Oracle.Enfin, on a également eu droit à l'annonce de cinq nouvelles cloud areas pour Generation 2 d'Oracle: Australie, Japon, Canada, Pays-Bas et Arabie Saoudite. Voilà qui porte aujourd'hui leur total à 21. Et fin 2020, il y en aura 36. En Europe, il y avait entre autres déjà Francfort, Zurich et deux régions en Grande-Bretagne (dont une pour les services publics).