OpenAI va sortir une API permettant de dialoguer avec de nouveaux modèles AI développés par ses chercheurs. L'objectif est de permettre aux entreprises d'accéder aux modèles au niveau professionnel par le biais de mensualités. Une sorte de 'Machine Learning-as-a-Service' en quelque sorte. L'API est actuellement lancée gratuitement sous la forme d'une bêta privée que les entreprises peuvent tester deux mois durant.

Le plus connu des modèles dans l'API s'appelle GPT-3, un 'générateur de texte' ou outil de rédaction automatique. Celui-ci permet de générer des articles en anglais, de traduire des textes et d'effectuer des analyses au gré de l'auteur. Pour les entreprises, cela peut être une manière de doter des chatbots de réponses par exemple ou d'écrire des articles d'actualité de manière automatique. En clientèle, il y a entre autres le forum Reddit, qui entend utiliser l'AI pour modérer les 'posts'.

Une version précédente de l'outil, GPT-2, avait été retenue l'année dernière encore, parce que ses auteurs craignaient qu'elle soit abusée pour rédiger de faux articles d'actualité ou du spam par exemple.

Le fait qu'OpenAI lance à présent un abonnement, a de quoi surprendre. L'organisation avait été initialement créée en tant que laboratoire non marchand chargé de mener la recherche sur l'apprentissage machine et sur l'intelligence artificielle "de manière à ce que l'humanité en tire profit et sans la nécessite de retours financiers". L'année dernière, elle reçut toutefois une composante 'for-profit', ce qui fait que l'entreprise déclare à présent qu'elle finance sa recherche. Ce service d'abonnement représente le premier pas vers ce financement.

OpenAI va sortir une API permettant de dialoguer avec de nouveaux modèles AI développés par ses chercheurs. L'objectif est de permettre aux entreprises d'accéder aux modèles au niveau professionnel par le biais de mensualités. Une sorte de 'Machine Learning-as-a-Service' en quelque sorte. L'API est actuellement lancée gratuitement sous la forme d'une bêta privée que les entreprises peuvent tester deux mois durant.Le plus connu des modèles dans l'API s'appelle GPT-3, un 'générateur de texte' ou outil de rédaction automatique. Celui-ci permet de générer des articles en anglais, de traduire des textes et d'effectuer des analyses au gré de l'auteur. Pour les entreprises, cela peut être une manière de doter des chatbots de réponses par exemple ou d'écrire des articles d'actualité de manière automatique. En clientèle, il y a entre autres le forum Reddit, qui entend utiliser l'AI pour modérer les 'posts'.Une version précédente de l'outil, GPT-2, avait été retenue l'année dernière encore, parce que ses auteurs craignaient qu'elle soit abusée pour rédiger de faux articles d'actualité ou du spam par exemple.Le fait qu'OpenAI lance à présent un abonnement, a de quoi surprendre. L'organisation avait été initialement créée en tant que laboratoire non marchand chargé de mener la recherche sur l'apprentissage machine et sur l'intelligence artificielle "de manière à ce que l'humanité en tire profit et sans la nécessite de retours financiers". L'année dernière, elle reçut toutefois une composante 'for-profit', ce qui fait que l'entreprise déclare à présent qu'elle finance sa recherche. Ce service d'abonnement représente le premier pas vers ce financement.