Ce n'est pas la première fois que la pandémie est exploitée par des cybercriminels pour des campagnes d'hameçonnage (phishing). Au début de la propagation du virus, en mars 2020, des chercheurs de Barracuda avaient même noté une hausse de 667 pour cent des attaques liées au corona. Tel fut aussi le cas début 2021, lorsque des programmes de vaccination furent mis en oeuvre dans divers pays, avec une vague de menaces par courriel basées sur le vaccin.

Des labos de test factices jusqu'à des résultats faussés

Dans cette tout nouvelle campagne, les criminels recourent à plusieurs méthodes. Parmi les formes les plus fréquentes de fraude, on trouve des offres de tests corona et d'autres produits médicaux, comme des masques ou des gants. Il s'agit dans certains cas de produits contrefaits ou non agréés.

Dans d'autres cas, les destinataires reçoivent de fausses notifications de commandes de tests corona rapides, où il leur est demandé de payer ces derniers via PayPal. Les escrocs se font aussi passer pour des labos de test, des fournisseurs de tests ou des employés qui envoient de faux résultats de tests.

Au Benelux, on a également déjà détecté d'autres formes d'hameçonnage liées au corona. C'est ainsi que des courriels sont expédiés, où on fait miroiter au destinataire une intervention financière en raison du covid-19. L'URL semble toutefois renvoyer à un autre site. Les criminels tentent ainsi de subtiliser les données de login des utilisateurs.

Un graphique des attaques de phishing liées au corona depuis octobre 2021., Baracuda
Un graphique des attaques de phishing liées au corona depuis octobre 2021. © Baracuda
Ce n'est pas la première fois que la pandémie est exploitée par des cybercriminels pour des campagnes d'hameçonnage (phishing). Au début de la propagation du virus, en mars 2020, des chercheurs de Barracuda avaient même noté une hausse de 667 pour cent des attaques liées au corona. Tel fut aussi le cas début 2021, lorsque des programmes de vaccination furent mis en oeuvre dans divers pays, avec une vague de menaces par courriel basées sur le vaccin.Dans cette tout nouvelle campagne, les criminels recourent à plusieurs méthodes. Parmi les formes les plus fréquentes de fraude, on trouve des offres de tests corona et d'autres produits médicaux, comme des masques ou des gants. Il s'agit dans certains cas de produits contrefaits ou non agréés.Dans d'autres cas, les destinataires reçoivent de fausses notifications de commandes de tests corona rapides, où il leur est demandé de payer ces derniers via PayPal. Les escrocs se font aussi passer pour des labos de test, des fournisseurs de tests ou des employés qui envoient de faux résultats de tests.Au Benelux, on a également déjà détecté d'autres formes d'hameçonnage liées au corona. C'est ainsi que des courriels sont expédiés, où on fait miroiter au destinataire une intervention financière en raison du covid-19. L'URL semble toutefois renvoyer à un autre site. Les criminels tentent ainsi de subtiliser les données de login des utilisateurs.