Nvidia NOW existe depuis quelque temps déjà en version bêta, mais est dorénavant disponible en deux versions, une gratuite et une Founders dont on peut devenir membre pour 5,49 euros par mois. Il s'agit cependant là d'un prix de lancement pour cette année, car il pourrait augmenter l'an prochain.

Avec la version gratuite, l'utilisateur peut jouer durant des sessions d'une heure, dont le nombre est illimité. De son côté, la version payante propose des sessions de six heures et la priorité sur le serveur. Cela signifie que les utilisateurs payants aboutissent plus facilement en ligne et peuvent ainsi (de nouveau) jouer lors de périodes d'utilisation intense. Dans certains jeux, ils bénéficient aussi de RTX (Ray Tracing, qui génère une lumière et des ombres plus réalistes). Les deux abonnements diffusent en full HD à 60 frames par seconde.

Le service de diffusion fonctionne sur PC, Mac, Android et Nvidia Shield TV. Une appli iOS n'est actuellement pas à l'ordre du jour. Plusieurs contrôleurs, tels Xbox 360, certaines manettes Logitech et, évidemment, la souris et le clavier sont également supportés. Pour Android, il y a la version 5.0 ou supérieure, et Nvidia recommande 2 giga-octets de RAM au minimum.

Nvidia supporte un certain nombre de jeux 'free-to-play', mais le but est que l'utilisateur établisse le lien avec des bibliothèques de jeux existantes, afin de bénéficier d'une collection de jeux personnelle en ligne. Nvidia affirme que son public-cible dispose en général déjà d'une bibliothèque de jeux étoffée et souhaite surtout que quiconque achète des jeux via GeForce NOW, puisse y jouer sur différentes plates-formes ou sur des ordinateurs portables équipés de cartes vidéo moins puissantes.

Steam, Epic Games Store, Battle.net et uPlay entre autres sont supportés. Tous les jeux ne sont momentanément pas proposés en streaming. Il n'existe pas de liste, mais l'utilisateur peut vérifier au moyen d'une fonction de recherche quels jeux peuvent être diffusés.

Nvidia NOW existe depuis quelque temps déjà en version bêta, mais est dorénavant disponible en deux versions, une gratuite et une Founders dont on peut devenir membre pour 5,49 euros par mois. Il s'agit cependant là d'un prix de lancement pour cette année, car il pourrait augmenter l'an prochain.Avec la version gratuite, l'utilisateur peut jouer durant des sessions d'une heure, dont le nombre est illimité. De son côté, la version payante propose des sessions de six heures et la priorité sur le serveur. Cela signifie que les utilisateurs payants aboutissent plus facilement en ligne et peuvent ainsi (de nouveau) jouer lors de périodes d'utilisation intense. Dans certains jeux, ils bénéficient aussi de RTX (Ray Tracing, qui génère une lumière et des ombres plus réalistes). Les deux abonnements diffusent en full HD à 60 frames par seconde.Le service de diffusion fonctionne sur PC, Mac, Android et Nvidia Shield TV. Une appli iOS n'est actuellement pas à l'ordre du jour. Plusieurs contrôleurs, tels Xbox 360, certaines manettes Logitech et, évidemment, la souris et le clavier sont également supportés. Pour Android, il y a la version 5.0 ou supérieure, et Nvidia recommande 2 giga-octets de RAM au minimum.Nvidia supporte un certain nombre de jeux 'free-to-play', mais le but est que l'utilisateur établisse le lien avec des bibliothèques de jeux existantes, afin de bénéficier d'une collection de jeux personnelle en ligne. Nvidia affirme que son public-cible dispose en général déjà d'une bibliothèque de jeux étoffée et souhaite surtout que quiconque achète des jeux via GeForce NOW, puisse y jouer sur différentes plates-formes ou sur des ordinateurs portables équipés de cartes vidéo moins puissantes.Steam, Epic Games Store, Battle.net et uPlay entre autres sont supportés. Tous les jeux ne sont momentanément pas proposés en streaming. Il n'existe pas de liste, mais l'utilisateur peut vérifier au moyen d'une fonction de recherche quels jeux peuvent être diffusés.