La liberté internet dans le monde a du reste régressé pour la cinquième année consécutive. C'est surtout en Lybie, en Ukraine et en France que la situation a empiré. Chez nos voisins français, une loi controversée en matière d'espionnage a été approuvée suite aux attentats terroristes du début de cette année. Il en résulte que les services de renseignements français disposent de plus de compétences pour rechercher en ligne des activités suspectes.

En Ukraine, il est fait référence au conflit dans l'est du pays, ainsi qu'à la "guerre de propagande avec la Russie". Et en Lybie, il est question de "violence préoccupante contre les blogueurs."

Le meilleur élève de la classe au niveau de la liberté internet s'appelle l'Islande, suivie par l'Estonie, le Canada, l'Allemagne, l'Australie, les Etats-Unis, le Japon et l'Italie. La Belgique, elle, n'est pas reprise dans l'étude. (Belga/WK)