People & Technology a été fondée en 2002 par Vanessa Flament, qui en est aujourd'hui encore et toujours la directrice. L'entreprise réalise un chiffre d'affaires de quelque sept millions d'euros et occupe septante personnes.

Elle fournit des profils IT à des clients en dehors du secteur ICT, entre autres des banques et assurances, le secteur public, le secteur pharmaceutique et l'industrie.

Pour NRB, ce rachat s'inscrit dans son plan stratégique, par lequel l'entreprise entend étoffer son 'managed staffing'. En 2017, NRB avait annoncé vouloir enregistrer à l'horizon 2022 un chiffre d'affaires de 500 millions d'euros. "Cela doit aller de pair avec un renforcement de notre offre de services et l'extension de nos activités en termes de base installée et géographique", déclare le CEO Pascal Laffineur dans un communiqué.

Outre la direction et le personnel, NRB acquerra, à l'entendre, un réseau étendu de spécialistes et de freelancers. "En effectuant ce rachat, nous réagissons à la demande croissante chez nos clients de pouvoir faire appel à une expertise IT adaptée à leurs besoins spécifiques et pendant un laps de temps voulu", précise Laffineur.

People & Technology a été fondée en 2002 par Vanessa Flament, qui en est aujourd'hui encore et toujours la directrice. L'entreprise réalise un chiffre d'affaires de quelque sept millions d'euros et occupe septante personnes.Elle fournit des profils IT à des clients en dehors du secteur ICT, entre autres des banques et assurances, le secteur public, le secteur pharmaceutique et l'industrie.Pour NRB, ce rachat s'inscrit dans son plan stratégique, par lequel l'entreprise entend étoffer son 'managed staffing'. En 2017, NRB avait annoncé vouloir enregistrer à l'horizon 2022 un chiffre d'affaires de 500 millions d'euros. "Cela doit aller de pair avec un renforcement de notre offre de services et l'extension de nos activités en termes de base installée et géographique", déclare le CEO Pascal Laffineur dans un communiqué.Outre la direction et le personnel, NRB acquerra, à l'entendre, un réseau étendu de spécialistes et de freelancers. "En effectuant ce rachat, nous réagissons à la demande croissante chez nos clients de pouvoir faire appel à une expertise IT adaptée à leurs besoins spécifiques et pendant un laps de temps voulu", précise Laffineur.