Grâce à cette année record, le commerce électronique a repris son rythme de croissance de 6% par rapport à 2019. En moyenne, les Belges ont effectué un cinquième de leurs dépenses en ligne et réalisé 20 achats de cette manière, pour une valeur de 1.445 euros, environ 250 euros de plus qu'en 2020.

Malgré le fait que les magasins étaient physiquement ouverts plus souvent en 2021 qu'en 2020, davantage de produits ont été achetés en ligne en 2021 qu'au cours de la première année de la pandémie, relève BeCommerce. Les catégories vêtements (20% du total des achats en ligne au quatrième trimestre 2021), jeux vidéo (19%) et divertissement (10%) ont été particulièrement populaires.

Après un pic dû à la pandémie de coronavirus et au télétravail généralisé, la consommation des électroménagers, des ordinateurs et ses accessoires, et de l'électronique grand public a retrouvé un niveau normal. La catégorie maison et jardin est, elle aussi, à nouveau en baisse. Le secteur des services, de son côté, ne s'était pas encore totalement rétabli en 2021, enregistrant un tiers des dépenses en moins qu'en 2019. "Nous avons de nouveau dépensé davantage en billets pour des événements, des parcs d'attractions et en billets d'avion en 2021, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre le niveau de 2019. Néanmoins, ces chiffres sont encourageants pour 2022", commente BeCommerce.

Au cours du quatrième trimestre de l'an dernier, les dépenses d'assurance en ligne ont été beaucoup plus importantes que les autres années, constate encore l'organisation. En Wallonie, c'est même la catégorie des assurances qui a le plus progressé, avec une hausse de 73% par rapport à la même période en 2020, un effet probablement dû aux inondations de l'été dernier dans le sud du pays, d'après BeCommerce.

Enfin, le smartphone se porte de mieux en mieux, avec 17% des achats qui sont effectués par son entremise. Même si les Belges préfèrent encore l'ordinateur portable pour près de la moitié de leurs dépenses en ligne.

Grâce à cette année record, le commerce électronique a repris son rythme de croissance de 6% par rapport à 2019. En moyenne, les Belges ont effectué un cinquième de leurs dépenses en ligne et réalisé 20 achats de cette manière, pour une valeur de 1.445 euros, environ 250 euros de plus qu'en 2020.Malgré le fait que les magasins étaient physiquement ouverts plus souvent en 2021 qu'en 2020, davantage de produits ont été achetés en ligne en 2021 qu'au cours de la première année de la pandémie, relève BeCommerce. Les catégories vêtements (20% du total des achats en ligne au quatrième trimestre 2021), jeux vidéo (19%) et divertissement (10%) ont été particulièrement populaires.Après un pic dû à la pandémie de coronavirus et au télétravail généralisé, la consommation des électroménagers, des ordinateurs et ses accessoires, et de l'électronique grand public a retrouvé un niveau normal. La catégorie maison et jardin est, elle aussi, à nouveau en baisse. Le secteur des services, de son côté, ne s'était pas encore totalement rétabli en 2021, enregistrant un tiers des dépenses en moins qu'en 2019. "Nous avons de nouveau dépensé davantage en billets pour des événements, des parcs d'attractions et en billets d'avion en 2021, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre le niveau de 2019. Néanmoins, ces chiffres sont encourageants pour 2022", commente BeCommerce.Au cours du quatrième trimestre de l'an dernier, les dépenses d'assurance en ligne ont été beaucoup plus importantes que les autres années, constate encore l'organisation. En Wallonie, c'est même la catégorie des assurances qui a le plus progressé, avec une hausse de 73% par rapport à la même période en 2020, un effet probablement dû aux inondations de l'été dernier dans le sud du pays, d'après BeCommerce.Enfin, le smartphone se porte de mieux en mieux, avec 17% des achats qui sont effectués par son entremise. Même si les Belges préfèrent encore l'ordinateur portable pour près de la moitié de leurs dépenses en ligne.