Initialement, tout semblait indiquer que les tarifs de roaming, en l'occurrence les coûts supplémentaires facturés lors d'appels à l'étranger, seraient entièrement supprimés à partir de l'année prochaine au sein de l'Union européenne. Ces dernières années, les tarifs maxima avaient déjà été progressivement réduits.

Mais début mars, les pays membres se sont mis d'accord pour reporter à 2018 au minimum l'abolition des tarifs d'itinérance et ce, contre le souhait du Parlement européen, qui voulait supprimer ces tarifs fin de cette année déjà.

Sur base d'un document confidentiel dévoilé fin avril, Bild indique que les pays membres préparent un compromis prévoyant la facturation au tarif national d'une consommation restreinte - 50 minutes d'appel, 50 SMS et 100 Mo de données - dans un autre état membre de l'UE.

En dehors de ce pack, les tarifs de roaming pourraient encore être facturés. Actuellement, ces tarifs hors TVA ne peuvent dépasser 19 cents par minute pour un appel sortant, 5 cents pour un appel entrant, 6 cents par SMS envoyé et 20 cents par mégaoctet de données.