En 2014, Josh Flood (ABI Research) estime que 90 millions de 'wearables' (gadgets portables) seront vendus. Et d'ici 2018, l'on atteindra même 485 millions d'exemplaires, selon l'analyste de marché.

L'équipement portable, nous l'associons avant tout aux lunettes et montres intelligentes, telles les Google Glass et Galaxy Gear de Samsung, ou avec de petits appareils qui contrôlent notre santé et cartographient nos performances sportives.

Mais à partir de 2018, il y aura, selon Flood, une autre catégorie de produits portables qui se manifestera: les vêtements intelligents disposant d'une connexion internet.

Les premières applications de cette catégorie de produits arriveront même cette année déjà. C'est ainsi qu'au Japon, l'on a mis au point des vêtements de sport contenant des capteurs capables de mesurer votre rythme cardiaque - ces capteurs résisteront évidemment au lavage au machine. L'on verra bientôt apparaître aussi des pyjamas, voire un chapeau.

En 2014, Josh Flood (ABI Research) estime que 90 millions de 'wearables' (gadgets portables) seront vendus. Et d'ici 2018, l'on atteindra même 485 millions d'exemplaires, selon l'analyste de marché. L'équipement portable, nous l'associons avant tout aux lunettes et montres intelligentes, telles les Google Glass et Galaxy Gear de Samsung, ou avec de petits appareils qui contrôlent notre santé et cartographient nos performances sportives. Mais à partir de 2018, il y aura, selon Flood, une autre catégorie de produits portables qui se manifestera: les vêtements intelligents disposant d'une connexion internet. Les premières applications de cette catégorie de produits arriveront même cette année déjà. C'est ainsi qu'au Japon, l'on a mis au point des vêtements de sport contenant des capteurs capables de mesurer votre rythme cardiaque - ces capteurs résisteront évidemment au lavage au machine. L'on verra bientôt apparaître aussi des pyjamas, voire un chapeau.