Au début de cette semaine, on apprenait que dans notre pays, 1,8 million de smartphones avaient été coulés et que Samsung possédait une part de marché de pas moins de 49 pour cent. Ces données provenaient, semble-t-il, de l'analyste de marché GFK et ont été partagées sur CES. Tel ne semble pas être du tout le cas. Les chiffres ont certes été cités par Samsung sur base de GFK. Mais voici que ce dernier communique à présent des chiffres tout à fait différents.

C'est ainsi, selon GFK, que durant la période de janvier à novembre 2019, 2,6 millions d'appareils auraient été vendus pour un chiffre d'affaires d'1 milliard d'euros. Cela représente 2,8 pour cent d'appareils en plus et 6,6 pour cent de chiffre d'affaires en plus qu'au cours de la période correspondante de l'année précédente.

Le chiffre d'affaires total et le nombre total d'appareils pour 2019 seront communiqués le mois prochain par GFK. Ce dernier table sur une croissance encore supérieure, parce que la période des fêtes de fin d'année engendre en général de meilleures ventes.

GFK ne donne aucun chiffre individuel à propos des marques, mais Huawei Belgique indique à Data News qu'elle a atteint l'année dernière une part de marché de 18,6 pour cent, en léger recul par rapport aux 19,2 pour cent enregistrés en 2018. Il nous faut cependant apporter ici la nuance, selon laquelle l'entreprise ne vend pas son produit phare, le Mate 30, dans notre pays du fait que Google ne peut plus lui proposer ses services suite à l'embargo américain. A noter que la part de marché de Samsung n'est aucunement mise en doute par Huawei.

Cela signifierait que les deux firmes représenteraient conjointement 67,6 pour cent du marché belge. Les 32,4 pour cent restants reviendraient selon toute vraisemblance en grande partie à Apple, à l'exception de quelques pour cent répartis entre les autres producteurs de smartphones.

Au début de cette semaine, on apprenait que dans notre pays, 1,8 million de smartphones avaient été coulés et que Samsung possédait une part de marché de pas moins de 49 pour cent. Ces données provenaient, semble-t-il, de l'analyste de marché GFK et ont été partagées sur CES. Tel ne semble pas être du tout le cas. Les chiffres ont certes été cités par Samsung sur base de GFK. Mais voici que ce dernier communique à présent des chiffres tout à fait différents.C'est ainsi, selon GFK, que durant la période de janvier à novembre 2019, 2,6 millions d'appareils auraient été vendus pour un chiffre d'affaires d'1 milliard d'euros. Cela représente 2,8 pour cent d'appareils en plus et 6,6 pour cent de chiffre d'affaires en plus qu'au cours de la période correspondante de l'année précédente.Le chiffre d'affaires total et le nombre total d'appareils pour 2019 seront communiqués le mois prochain par GFK. Ce dernier table sur une croissance encore supérieure, parce que la période des fêtes de fin d'année engendre en général de meilleures ventes.GFK ne donne aucun chiffre individuel à propos des marques, mais Huawei Belgique indique à Data News qu'elle a atteint l'année dernière une part de marché de 18,6 pour cent, en léger recul par rapport aux 19,2 pour cent enregistrés en 2018. Il nous faut cependant apporter ici la nuance, selon laquelle l'entreprise ne vend pas son produit phare, le Mate 30, dans notre pays du fait que Google ne peut plus lui proposer ses services suite à l'embargo américain. A noter que la part de marché de Samsung n'est aucunement mise en doute par Huawei.Cela signifierait que les deux firmes représenteraient conjointement 67,6 pour cent du marché belge. Les 32,4 pour cent restants reviendraient selon toute vraisemblance en grande partie à Apple, à l'exception de quelques pour cent répartis entre les autres producteurs de smartphones.