La division située à Oulu, où Nokia développe une partie importante de ses produits 5G, ne sera par conséquent pas touchée par la phase de réorganisation envisagée pour 2020. On ne sait du reste pas encore où les 180 emplois seront supprimés. Pour toute la Finlande, Nokia occupe six mille personnes environ.

Nokia entend regagner la confiance des investisseurs qui sont préoccupés par le fait que l'entreprise finnoise accuse dans le domaine de la technologie 5G du retard sur ses concurrents Huawei et Ericsson. L'entreprise a par conséquent répété une fois encore hier mardi qu'elle allait réduire les économies de coûts planifiées pour 2020. "Au lieu des 700 millions d'euros prévus précédemment, l'objectif est désormais d'atteindre 500 millions d'euros d'économies. Cela s'explique surtout par notre désir d'investir davantage dans la 5G et la numérisation", a déclaré Tommi Uitto, qui dirige Nokia Mobile Networks.

La division située à Oulu, où Nokia développe une partie importante de ses produits 5G, ne sera par conséquent pas touchée par la phase de réorganisation envisagée pour 2020. On ne sait du reste pas encore où les 180 emplois seront supprimés. Pour toute la Finlande, Nokia occupe six mille personnes environ.Nokia entend regagner la confiance des investisseurs qui sont préoccupés par le fait que l'entreprise finnoise accuse dans le domaine de la technologie 5G du retard sur ses concurrents Huawei et Ericsson. L'entreprise a par conséquent répété une fois encore hier mardi qu'elle allait réduire les économies de coûts planifiées pour 2020. "Au lieu des 700 millions d'euros prévus précédemment, l'objectif est désormais d'atteindre 500 millions d'euros d'économies. Cela s'explique surtout par notre désir d'investir davantage dans la 5G et la numérisation", a déclaré Tommi Uitto, qui dirige Nokia Mobile Networks.