Daimler aurait équipé ses voitures de la technologie mobile de Nokia sans en demander l'autorisation à cette dernière, selon la Justice. Reste à savoir si on en arrivera vraiment à une interdiction de vente. Dans ce cas, Nokia devrait intenter un autre procès et apporter pas mal d'argent: quelque 7 milliards d'euros. Ce montant servirait de caution pour d'éventuels dommages subis par Daimler. Cette dernière devrait être indemnisée, si un juge supérieur devait par la suite décider que l'interdiction de vente n'est pas acceptable.

Dans une réaction, Daimler signale qu'elle examine à présent la sentence rendue par le juge. Selon la décision prise par ce dernier, Daimler doit aussi fournir à Nokia des renseignements sur le nombre de voitures équipées de la technologie, qui ont été vendues. Le constructeur automobile avait précédemment déjà déclaré qu'il irait en appel, s'il perdait ce procès.

Daimler aurait équipé ses voitures de la technologie mobile de Nokia sans en demander l'autorisation à cette dernière, selon la Justice. Reste à savoir si on en arrivera vraiment à une interdiction de vente. Dans ce cas, Nokia devrait intenter un autre procès et apporter pas mal d'argent: quelque 7 milliards d'euros. Ce montant servirait de caution pour d'éventuels dommages subis par Daimler. Cette dernière devrait être indemnisée, si un juge supérieur devait par la suite décider que l'interdiction de vente n'est pas acceptable.Dans une réaction, Daimler signale qu'elle examine à présent la sentence rendue par le juge. Selon la décision prise par ce dernier, Daimler doit aussi fournir à Nokia des renseignements sur le nombre de voitures équipées de la technologie, qui ont été vendues. Le constructeur automobile avait précédemment déjà déclaré qu'il irait en appel, s'il perdait ce procès.