HMD Global, la firme qui sort depuis quelques années déjà des GSM et des smartphones sous l'appellation Nokia, a présenté cinq nouveaux appareils lors du salon IFA. L'entreprise ne participe pas à la course à qui aura le smartphone le plus véloce, le plus grand ou le plus coûteux, mais étoffe simplement sa gamme existante de 'feature phones' avec d'intéressants modèles.

Nokia 800

L'appareil qui saute le plus aux yeux est le Nokia 800 Touch, un 'costaud' conçu pour les gens qui 'passent leurs journées sur des lieux de travail particulièrement exigeants'. Il résiste à l'eau et à la poussière, ne craint ni les chutes ni les températures extrêmes. Il est de la sorte un peu le successeur du Nokia 5100, ce robuste appareil sorti en 2002.

Nokia 800 © PVL

Il ne s'agit pas ici d'un smartphone fonctionnant sur Android, mais bien d'un 'feature phone' disposant aussi de quelques fonctions internet. C'est ainsi qu'il intègre Google Assistant, WhatsApp et Facebook. Ce qui s'avère très pratique, c'est que l'appareil dispose non seulement de l'éclairage pour son appareil photo, mais aussi en son sommet d'une lampe de poche LED qui, selon l'entreprise, est nettement plus puissante que l'éclairage en question. L'appareil sera disponible à partir d'octobre au prix de109 euros dans les teintes 'black steel' et 'desert sand'.

Nokia 800 © PVL
Nokia 800 © PVL

Nokia 2720 Flip

Le 'flip phone' ou appareil à clapet refait son apparition avec le Nokia 2720 Flip à grandes touches. Nokia cible ainsi sciemment le marché niche des séniors. Un appareil basique, mais équipé, tout comme le Nokia 800, de quelques fonctions modernes telles Whatsapp, Facebook et Google Assistant. Ce qui est intéressant, c'est qu'il est fourni aussi avec un bouton d'urgence et un menu d'informations ICE (personnes à contacter).

Nokia 2720 Flip © PVL

Nokia 110

Le Nokia 110, qui succède au Nokia 105, est pour sa part un simple 'feature phone' offrant plusieurs fonctions de base comme un lecteur mp3, un appareil photo et la radio FM, complétées par des jeux tels Snake.

Nokia 110 © PVL

L'appareil se décline en plusieurs couleurs et vise d'une part les gens non-attirés par un smartphone et d'autre part les personnes qui veulent prendre de temps à autre leurs distances avec le flux de notifications, tout en restant accessibles avec un second appareil (sans devoir le recharger chaque jour), ou qui souhaitent écouter de la musique.

Et quand vous saurez que le Nokia 110 ne coûtera que 20 euros, pourquoi vous en priveriez-vous?

Nokia 110 © PVL

Smartphones

Enfin, HMD présente les Nokia 7.2 et 6.2. Le premier cible pleinement le segment intermédiaire à 299 euros (4 Go de RAM) ou à 349 euros (6 Go de RAM). Le téléphone propose un objectif de 8 méga-pixels grand angle (118°), un détecteur de profondeur de 5 méga-pixels et un appareil photo Zeiss de 48 méga-pixels. A l'entendre, Nokia a accordé une très grande attention au software photo, afin d'imiter ainsi plusieurs objectifs par voie logicielle. Par exemple pour donner un effet de flou artistique. En façade, on trouve un appareil à selfie de 20 méga-pixels.

Nokia 7.2 et 6.2 © PVL

L'appareil peut accueillir deux cartes SIM, est équipé d'un écran de 6,3 pouces, tourne sur Android 9 (Pie), incorpore un processeur Snapdragon 660, ainsi qu'une batterie de 3.500 mAh.

De son côté, le Nokia 6.2 vise une catégorie de prix inférieure, puisqu'il se décline en des modèles à 199 euros (3 Go de RAM) ou à 249 euros (4 Go de RAM). Au niveau du design, les deux appareils sont quasiment identiques. Le Nokia 6.2 se caractérise également par un écran de 1.080p+ de 6,3 pouces et par une batterie de 3.500 mAh. Son processeur est cependant un Snapdragon 636, quelque peu plus lent que le Snapdragon 660 du Nokia 7.2

La principale différence entre les deux, c'est l'absence de l'appareil photo Zeiss sur le Nokia 6.2. On y trouve à la place un capteur de 16 méga-pixels, un objectif grand angle (118°) de 8 méga-pixels, ainsi qu'un détecteur de profondeur de 5 méga-pixels. En façade, il offre un appareil de 8 méga-pixels.