Lenovo versera une somme non révélée à Nokia. L'entreprise finlandaise avait en 2019 intenté un procès en Justice dans différents pays à l'encontre de Lenovo, parce que la firme chinoise ne respectait pas, selon Nokia, certains brevets sur la technologie de vidéo-compression. Lenovo, elle, se tourna ensuite vers la Justice en Californie.

Retrait des magasins

En septembre dernier, un tribunal munichois jugea que Lenovo avait bel et bien enfreint l'un des brevets de Nokia et que l'entreprise devait de ce fait procéder à un retrait de produits des magasins. Un jugement en appel annula le premier deux mois plus tard.

Selon Nokia, l'arrangement trouvé à présent résout tous les litiges en cours entre les parties au niveau des brevets. Chez Lenovo, on déclare que l'accord permettra de futures collaborations entre les entreprises et ce, 'au profit des consommateurs au niveau mondial'.

Lenovo versera une somme non révélée à Nokia. L'entreprise finlandaise avait en 2019 intenté un procès en Justice dans différents pays à l'encontre de Lenovo, parce que la firme chinoise ne respectait pas, selon Nokia, certains brevets sur la technologie de vidéo-compression. Lenovo, elle, se tourna ensuite vers la Justice en Californie.En septembre dernier, un tribunal munichois jugea que Lenovo avait bel et bien enfreint l'un des brevets de Nokia et que l'entreprise devait de ce fait procéder à un retrait de produits des magasins. Un jugement en appel annula le premier deux mois plus tard.Selon Nokia, l'arrangement trouvé à présent résout tous les litiges en cours entre les parties au niveau des brevets. Chez Lenovo, on déclare que l'accord permettra de futures collaborations entre les entreprises et ce, 'au profit des consommateurs au niveau mondial'.