La connexion mobile devrait être opérationnelle à partir de fin 2022 et s'inscrit dans le programme Artemis de la NASA. L'agence aéronautique américaine entend ainsi disposer d'une "présence humaine durable" sur la lune d'ici la fin de la décennie.

La connexion 4G sera exploitée pour permettre aux astronautes de communiquer par audio et vidéo et d'échanger des données entre appareils et capteurs. Le réseau permettra en outre de piloter les véhicules spatiaux.

L'équipement réseautique proviendra de Nokia, mais l'entreprise finnoise a conclu un partenariat avec Intuitive Machines en vue d'intégrer sa technologie dans le module lunaire et de la déployer facilement sur la surface de la lune. Le réseau se configurera de lui-même. La première mission habitée vers la lune n'est prévue qu'en 2024, mais dans les années suivantes, des rovers lunaires et d'autres équipements seront expédiés vers notre satellite.

Le réseau consistera en une station de base LTE à fonctionnalités Evolved Packed Core (EPC) intégrées, en des appareils LTE pour les utilisateurs, en des antennes RF et en un logiciel de gestion d'opérations et de maintenance.

Nokia signale aussi que l'équipement sera spécialement conçu pour résister aux conditions extrêmes sur la lune, ainsi qu'au décollage et à l'alunissage.

Selon Nokia, la 4G a été choisie, parce que cette technologie de réseau s'est déjà montrée fiable. De plus, il y a de nombreux appareils disponibles qui sont compatibles avec la 4G. Nokia examine aussi la possibilité d'utiliser à terme la 5G dans l'espace.

La connexion mobile devrait être opérationnelle à partir de fin 2022 et s'inscrit dans le programme Artemis de la NASA. L'agence aéronautique américaine entend ainsi disposer d'une "présence humaine durable" sur la lune d'ici la fin de la décennie.La connexion 4G sera exploitée pour permettre aux astronautes de communiquer par audio et vidéo et d'échanger des données entre appareils et capteurs. Le réseau permettra en outre de piloter les véhicules spatiaux.L'équipement réseautique proviendra de Nokia, mais l'entreprise finnoise a conclu un partenariat avec Intuitive Machines en vue d'intégrer sa technologie dans le module lunaire et de la déployer facilement sur la surface de la lune. Le réseau se configurera de lui-même. La première mission habitée vers la lune n'est prévue qu'en 2024, mais dans les années suivantes, des rovers lunaires et d'autres équipements seront expédiés vers notre satellite.Le réseau consistera en une station de base LTE à fonctionnalités Evolved Packed Core (EPC) intégrées, en des appareils LTE pour les utilisateurs, en des antennes RF et en un logiciel de gestion d'opérations et de maintenance.Nokia signale aussi que l'équipement sera spécialement conçu pour résister aux conditions extrêmes sur la lune, ainsi qu'au décollage et à l'alunissage.Selon Nokia, la 4G a été choisie, parce que cette technologie de réseau s'est déjà montrée fiable. De plus, il y a de nombreux appareils disponibles qui sont compatibles avec la 4G. Nokia examine aussi la possibilité d'utiliser à terme la 5G dans l'espace.