Les 347 millions d'euros reviennent à 3,04 euros par action, soit 29 pour cent de plus que le cours de clôture à la Bourse, selon l'agence Reuters. Dans ce but, Nokia annonce avoir reçu le soutien de son conseil d'administration et de quelque 48 pour cent de ses actionnaires à ce jour.

Nokia rachète Comptel, parce que cette entreprise s'inscrit dans sa stratégie consistant à étendre sa division software autonome. Cela signifie également que les capacités 'go-to-market' seront étoffées et qu'un réseau stratégique de partenaires sera déployé.

En se focalisant davantage sur le software, afin de rendre les réseaux plus intelligents ('software defined networking'), Nokia va s'attaquer à une source de revenus plus importante. Et ce n'est pas anodin en ce moment, où l'entreprise (tout comme ses concurrents Ericsson et Huawei du reste) vend moins de matériel 4G, alors qu'il n'y a pas encore de réseaux 5G.