Cette restructuration doit se traduire par un groupe de "80.000 à 85.000 employés d'ici 18 à 24 mois, contre environ 90.000 chez Nokia aujourd'hui. Le nombre exact dépendra de l'évolution du marché dans les deux ans à venir", écrit l'entreprise dans un communiqué.

Cette restructuration doit se traduire par un groupe de "80.000 à 85.000 employés d'ici 18 à 24 mois, contre environ 90.000 chez Nokia aujourd'hui. Le nombre exact dépendra de l'évolution du marché dans les deux ans à venir", écrit l'entreprise dans un communiqué.