Le duo entend sortir cette année déjà une nouvelle appli pour Pikmin, sur base de la série de jeux de puzzle imaginée, il y a une vingtaine d'années déjà, par le directeur de Nintendo, Shigeru Miyamoto, le père spirituel de Donkey Kong, Super Mario et The Legend of Zelda notamment.

L'entreprise Niantic installée à San Francisco devient ainsi le quatrième partenaire de développement de Nintendo en matière d'applis pour smartphone. Cela pourrait signifier que Nintendo va davantage miser sur les applis. Ces dernières années, l'entreprise n'a lancé finalement que peu de jeux mobiles, parce qu'elle se focalisait surtout sur les jeux pour la console Switch.

Pokémon Go

Pokémon Go fut un succès mondial en 2016. Le jeu exploitait ce qu'on appelle la technologie de la réalité augmentée. Il en résulta que les Pokémon virtuels semblaient provenir en droite ligne du monde réel sur les images de caméra. Nintendo n'empocha que relativement peu d'argent de ce succès. Cela était dû au fait que Niantic faisait surtout des affaires avec The Pokémon Company, en charge de tout le marketing et des licences de la média-franchise bien connue.

Niantic passe pour être le pionnier mondial dans le développement d'applis pour smartphone exploitant la technologie de la réalité augmentée. Il est par conséquent évident que davantage d'applis Nintendo l'utiliseront à l'avenir.

Le duo entend sortir cette année déjà une nouvelle appli pour Pikmin, sur base de la série de jeux de puzzle imaginée, il y a une vingtaine d'années déjà, par le directeur de Nintendo, Shigeru Miyamoto, le père spirituel de Donkey Kong, Super Mario et The Legend of Zelda notamment.L'entreprise Niantic installée à San Francisco devient ainsi le quatrième partenaire de développement de Nintendo en matière d'applis pour smartphone. Cela pourrait signifier que Nintendo va davantage miser sur les applis. Ces dernières années, l'entreprise n'a lancé finalement que peu de jeux mobiles, parce qu'elle se focalisait surtout sur les jeux pour la console Switch.Pokémon Go fut un succès mondial en 2016. Le jeu exploitait ce qu'on appelle la technologie de la réalité augmentée. Il en résulta que les Pokémon virtuels semblaient provenir en droite ligne du monde réel sur les images de caméra. Nintendo n'empocha que relativement peu d'argent de ce succès. Cela était dû au fait que Niantic faisait surtout des affaires avec The Pokémon Company, en charge de tout le marketing et des licences de la média-franchise bien connue.Niantic passe pour être le pionnier mondial dans le développement d'applis pour smartphone exploitant la technologie de la réalité augmentée. Il est par conséquent évident que davantage d'applis Nintendo l'utiliseront à l'avenir.