Selon NGA HR, il s'agit là de l'investissement RH le plus ambitieux de ces dix dernières années dans le secteur public, puisqu'il est question d'un contrat d'une valeur de quelque trente millions d'euros.

Concrètement, il est question de l'intégration et de la gestion d'un système de paie SAP, qui prend en charge les salaires de 85.000 collaborateurs de la Défense et de la police intégrée (locale + fédérale).

NGA HR concevra dans un premier temps le système et le rendra opérationnel pour 2021. Ensuite, l'entreprise se chargera aussi de la maintenance permanente de la plate-forme et d'autres services de post-paie.

Dans un communiqué, le lieutenant-colonel John Van Hende, projectlead du moteur des salaires à la Défense, déclare que le choix de NGA HR est dû au fait que l'entreprise est capable d'installer un moteur des salaires suffisamment flexible.

En tout, il s'agit du calcul des salaires de 85.000 personnes occupant différentes fonctions, caractérisées par des horaires de travail variables et par des statuts très spécifiques. Selon l'entreprise, le système à concevoir n'est ainsi en rien comparable avec ceux pour d'autres clients dans le secteur public ou privé.

L'objectif de la modernisation est de réduire les coûts de l'administration des salaires, de la rendre plus efficiente et de diminuer le nombre de processus fastidieux et risqués.

Update 3/05/19:

Cet article a été adapté pour y ajouter la valeur du contrat.