L'appli Netflix est non seulement l'une des applis les plus populaires de l'App Store, mais c'est aussi l'une des applis qui rapporte le plus d'argent. Au moment d'écrire ces lignes, elle se trouve à la troisième place du classement des applis qui génèrent le plus de revenus. Mais tout semble indiquer que Netflix veuille à présent quelque peu amplifier sa part dans ces revenus.

Selon le site technologique Techcrunch, Netflix expérimenterait en effet de nouvelles façons d'encaisser l'argent des abonnements, sans passer par iTunes. Dans 33 pays, dont la Belgique, le service de diffusion entend orienter ses nouveaux abonnés vers la version web mobile de son site, afin qu'ils puissent y saisir leurs données de paiement. Les utilisateurs qui tentent de payer via iTunes dans les régions-tests, ne pourront plus se connecter. Cela signifierait qu'Apple ne toucherait plus les habituels 15 pour cent représentant le montant du traitement. Pour chaque transaction transitant par iTunes, l'App Store (tout comme le Play Store de Google du reste) prélève en effet 15 pour cent du montant de l'abonnement.

Par ce test, Netflix tente de faire pour iTunes ce qu'il avait précédemment déjà fait avec Google Play. En mai dernier, le service de diffusion avait en effet interrompu l'accueil de nouveaux clients via Google Play. Quiconque télécharge Netflix sur Android et souhaite ensuite y souscrire un abonnement, est orienté vers le site de Netflix même. Seuls les clients, qui ont déjà payé via Google Play, peuvent prolonger leur abonnement via ce magasin d'applis.

Le paiement via l'App Store de la plate-forme mobile simplifie la vie des utilisateurs, mais son contournement commence à présent à devenir une tendance. Spotify avait déjà fait quelque chose de similaire auparavant en tentant d'éviter autant que possible iTunes pour ses abonnés. Les deux entreprises doivent en effet faire face au même problème, à savoir qu'Apple devient toujours plus un concurrent direct proposant des services propres tels Apple TV et la diffusion musicale. Mais pour les applis plus importantes, les 15 pour cent que les magasins d'applis prélèvent, semblent aussi être toujours plus souvent abusifs. Le jeu populaire Fortnite (le numéro un de la liste des applis générant le plus de revenus dans l'iOS App Store) a donc décidé pour sa version Android de laisser tout simplement tomber le Play Store. Quiconque souhaite télécharger le jeu pour un téléphone Android, doit donc passer par le site de son auteur. Et tous les paiements pour des extras 'in-game' doivent aussi se faire auprès de l'éditeur même.