Les utilisateurs, qui veulent souscrire un abonnement premium chez Netflix, se voient proposer un tarif rehaussé à 15,99 euros, 16,99 euros ou 17,99 euros, alors que pour les autres utilisateurs, le tarif officiel de 13,99 euros est de mise. Parmi ces quatre options, celle qui est présentée sur la page d'abonnements, ne dépend pas du navigateur ou de l'appareil, mais semble aléatoire, comme l'a découvert la rédaction de Data News sur base d'un sondage. Ce n'est qu'après la souscription réelle d'un abonnement que Netflix indique clairement à l'utilisateur qu'il lui facturera le prix officiel de 13,99 euros.

L'augmentation de prix apparente a également été observée par des utilisateurs de Twitter aux Pays-Bas et en France et par le site web technologique italien Smartwold.it, qui a été le premier à en parler au début de ce mois. Il semble donc qu'il s'agisse d'un test A/B à grande échelle, par lequel l'entreprise tente de savoir combien de personnes vont mordre à l'hameçon des différents tarifs proposés et quel tarif correspond le mieux au marché européen.

Un porte-parole de Netflix confirme à Data News qu'il s'agit bien d'un test, tout en ajoutant que cela ne signifie pas nécessairement que les tarifs seront rehaussés. "Nous testons différents prix, pour mieux comprendre comment nos utilisateurs évaluent Netflix. Tout le monde ne sera pas soumis à ce test, et nous ne facturerons pas ces prix au terme de ce dernier. Notre objectif est de nous assurer que Netflix présente toujours un bon rapport qualité-prix", explique le porte-parole.

Quiconque souhaite souscrire un abonnement chez Netflix, se voit proposer l'un des tarifs ci-dessus. © PVN

Le nombre d'utilisateurs Netflix a fortement crû, comme il ressort du Digimeter de l'Imec. 31 pour cent des 4.500 Flamands interrogés ont déclaré avoir accès à Netflix, contre 12 pour cent seulement, il y a trois ans.

Au début de cette année, le service de diffusion a appliqué aux Etats-Unis la plus forte hausse de prix de son histoire. Netflix affirma à l'époque qu'il n'envisageait pas d'augmenter également ses prix en Belgique. Les tests sur la page d'abonnements indiquent cependant que l'entreprise examine à tout le moins quand même cette option.