En raison de sa croissance internationale rapide, Uber doit toujours plus souvent faire face à des problèmes stratégiques complexes. Voilà pourquoi sa direction entend se faire assister par un groupe d'experts possédant une grande expérience dans divers domaines. L'ancien premier ministre péruvien Roberto Daniño et l'ex-ministre américain des transports Ray LaHood siègeront également au sein du comité consultatif international d'Uber.

L'on ne sait pas clairement ce que cette nouvelle fonction va rapporter à Kroes. Ce que l'on sait, c'est que les huit membres du comité consultatif recevront comme rétribution des actions de l'entreprise évaluée fin de l'année dernière à plus de 60 milliards de dollars.

Carpooling

L'entreprise Uber fondée en 2009 et considérée comme la start-up la plus opulente au monde dispose à présent de chauffeurs de taxi qui circulent dans plus de quatre cents villes dans 43 pays différents. L'entreprise connaît cependant des problèmes aux Pays-Bas. Par le truchement du service UberPOP, les consommateurs pouvaient jusque fin de l'année dernière réserver un taxi auprès de chauffeurs particuliers ne disposant pas du permis requis pour ce faire. UberPOP a donc été purement et simplement interdit par la Justice néerlandaise.

Aux Pays-Bas, Kroes passe depuis assez longtemps déjà pour être l'ambassadrice spéciale des jeunes entreprises. "Certes, Uber a commis des erreurs", reconnaît cette personnalité du parti VVD néerlandais, âgée aujourd'hui de 74 ans, dans un communiqué. Et d'ajouter qu'elle va examiner comment prodiguer à l'avenir à Uber "un feedback et des conseils" adéquats.

Uber a récemment encore lancé un nouveau service de transport innovant: l'appli de carpooling UberPOOL. L'entreprise entend la proposer dans plusieurs pays. Les éventuels problèmes qui pourraient se manifester alors, constitueront probablement les premières pistes de réflexion pour le comité consultatif. (ANP)

En raison de sa croissance internationale rapide, Uber doit toujours plus souvent faire face à des problèmes stratégiques complexes. Voilà pourquoi sa direction entend se faire assister par un groupe d'experts possédant une grande expérience dans divers domaines. L'ancien premier ministre péruvien Roberto Daniño et l'ex-ministre américain des transports Ray LaHood siègeront également au sein du comité consultatif international d'Uber.L'on ne sait pas clairement ce que cette nouvelle fonction va rapporter à Kroes. Ce que l'on sait, c'est que les huit membres du comité consultatif recevront comme rétribution des actions de l'entreprise évaluée fin de l'année dernière à plus de 60 milliards de dollars.CarpoolingL'entreprise Uber fondée en 2009 et considérée comme la start-up la plus opulente au monde dispose à présent de chauffeurs de taxi qui circulent dans plus de quatre cents villes dans 43 pays différents. L'entreprise connaît cependant des problèmes aux Pays-Bas. Par le truchement du service UberPOP, les consommateurs pouvaient jusque fin de l'année dernière réserver un taxi auprès de chauffeurs particuliers ne disposant pas du permis requis pour ce faire. UberPOP a donc été purement et simplement interdit par la Justice néerlandaise.Aux Pays-Bas, Kroes passe depuis assez longtemps déjà pour être l'ambassadrice spéciale des jeunes entreprises. "Certes, Uber a commis des erreurs", reconnaît cette personnalité du parti VVD néerlandais, âgée aujourd'hui de 74 ans, dans un communiqué. Et d'ajouter qu'elle va examiner comment prodiguer à l'avenir à Uber "un feedback et des conseils" adéquats.Uber a récemment encore lancé un nouveau service de transport innovant: l'appli de carpooling UberPOOL. L'entreprise entend la proposer dans plusieurs pays. Les éventuels problèmes qui pourraient se manifester alors, constitueront probablement les premières pistes de réflexion pour le comité consultatif. (ANP)