Mozilla VPN protège, via un réseau mondial de centaines de serveurs, contre toutes sortes d'intrus et est commandé par le service Mullvad VPN d'Amagicon. La protection est active pendant chaque activité internet: de la navigation, en passant par la diffusion et le jeu, jusqu'au travail à domicile. Alors que les données sont cryptées au moyen du protocole WireGuard, Mozilla VPN sécurise aussi l'adresse IP de l'utilisateur.

Pas de livre de bord

Les développeurs de l'outil, surtout connus par le navigateur Firefox, insistent sur le fait qu'aucun livre de bord des activités de l'utilisateur n'est tenu à jour et que ses données ne sont pas non plus vendues à des acteurs extérieurs, souhaitant créer des profils d'utilisateurs sur base de leurs activités en ligne.

L'utilisation d'un Virtual Private Network peut en général provoquer une perte de vitesse. Selon les développeurs, tel est nettement moins le cas pour Mozilla VPN. D'une part, parce que les activités en ligne ne sont pas tenues à jour et d'autre part, parce que le code du protocole WireGuard susmentionné ne contient que quatre mille lignes. D'après Mozilla, c'est beaucoup moins que la taille des protocoles hérités utilisés par d'autres fournisseurs de services VPN, ce qui à son tour génère un ralentissement moindre.

Jusqu'à cinq appareils

Mozilla VPN est disponible pour Windows, macOS, Linux, Android et iOS/iPadOS. Avec un seul compte (Firefox), l'utilisateur peut protéger jusqu'à cinq appareils. Les personnes intéressées ont tout loisir d'expérimenter le service pendant un mois pour 10 euros. Cela va de pair avec une garantie de remboursement, si elles ne sont pas satisfaites. Quiconque souhaite continuer d'utiliser Mozilla, peut opter pour un abonnement de six mois ou d'un an. Ces formules reviennent respectivement à sept et cinq euros par mois.

Mozilla VPN protège, via un réseau mondial de centaines de serveurs, contre toutes sortes d'intrus et est commandé par le service Mullvad VPN d'Amagicon. La protection est active pendant chaque activité internet: de la navigation, en passant par la diffusion et le jeu, jusqu'au travail à domicile. Alors que les données sont cryptées au moyen du protocole WireGuard, Mozilla VPN sécurise aussi l'adresse IP de l'utilisateur.Les développeurs de l'outil, surtout connus par le navigateur Firefox, insistent sur le fait qu'aucun livre de bord des activités de l'utilisateur n'est tenu à jour et que ses données ne sont pas non plus vendues à des acteurs extérieurs, souhaitant créer des profils d'utilisateurs sur base de leurs activités en ligne.L'utilisation d'un Virtual Private Network peut en général provoquer une perte de vitesse. Selon les développeurs, tel est nettement moins le cas pour Mozilla VPN. D'une part, parce que les activités en ligne ne sont pas tenues à jour et d'autre part, parce que le code du protocole WireGuard susmentionné ne contient que quatre mille lignes. D'après Mozilla, c'est beaucoup moins que la taille des protocoles hérités utilisés par d'autres fournisseurs de services VPN, ce qui à son tour génère un ralentissement moindre.Mozilla VPN est disponible pour Windows, macOS, Linux, Android et iOS/iPadOS. Avec un seul compte (Firefox), l'utilisateur peut protéger jusqu'à cinq appareils. Les personnes intéressées ont tout loisir d'expérimenter le service pendant un mois pour 10 euros. Cela va de pair avec une garantie de remboursement, si elles ne sont pas satisfaites. Quiconque souhaite continuer d'utiliser Mozilla, peut opter pour un abonnement de six mois ou d'un an. Ces formules reviennent respectivement à sept et cinq euros par mois.